ActualitéSahel

La force Wagner succède aux français à la base de Ménaka

Selon l’AFP le groupe paramilitaire russe Wagner est arrivé dans la base de Ménaka, dans le nord Mali après le retrait lundi de l’armée française et la remise de cette base à l’armée malienne.

Des sources françaises ont révélé cette information confirmée par ailleurs par une source locale qui affirme que des dizaines du groupe russe sont arrivés dans cette base.

Avant de quitter la base de Ménaka, avant-dernière étape du retrait définitif de la force Barkhane du Mali, l’armée française a   prévenu qu’elle serait « très vigilante face aux attaques médiatiques », soupçonnant d’éventuelles manœuvres destinée à ternir son image, notamment par des manifestations anti-françaises et des accusations de collusion entre la force Barkhane et des extrémistes.

L’armée française craint également, selon elle, que des corps puissent être enterrés afin de faire croire à des exactions commises par ses soldats.

Lors du retrait précédent de l’armée française d’une base dans le nord Mali en avril, l’état-major français avait diffusé des vidéos prises par un drone, montrant des forces paramilitaires, appartenant selon elle au groupe russe « Wagner », enterrant des corps, afin de faire accuser la France de crimes de guerre.

L’état-major français a affirmé mercredi que l’évacuation de la base de Ménaka s’est déroulée de façon ordonnée, en toute sécurité et transparence.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page