Actualité

La Mauritanie à la recherche d’investisseurs à l’EXPO DUBAI 2020

Le drapeau mauritanien a été hissé mardi au centre de la ville construite pour abriter les festivités de l’expo DUBAI 2020 et l’opportunité a été offerte aux mauritaniens de vanter l’importance des investissements dans leur pays, devant des milliers de visiteurs, venus de partout dans le monde, attirés par cette exposition.

Sous un dôme doré, à ciel ouvert, et à l’intérieur d’un ruban isolant rouge, la délégation mauritanienne, dirigée par le premier ministre Mohamed Ould Bilal.

A côté d’elle une délégation émiratie conduite par le ministre de la Tolérance et de la Coexistence, Cheikh Nahyan ibn Moubarak Al Nahyan.

Les deux délégations ont suivi la levée des couleurs mauritaniennes au milieu de la cour de l’exposition, avant l’échange de discours prévu lors de cette journée consacrée à la Mauritanie.

Cheikh Nahyan ibn Moubarak Al Nahyan a déclaré que la participation de la Mauritanie à cette exposition est digne d’éloges et de considération.

Il a ajouté que les relations entre les Emirats et la Mauritanie qui datent depuis la création des EAU en 1971 continuent de s’affirmer chaque jour et connaissent un perpétuel développement dans tous les domaines, politique, économique et culturel.

Il a encore dit que les Emirats aspirent à davantage de coopération avec la Mauritanie avant d’ajouter à l’endroit de la délégation mauritanienne « je vous invite tous à poursuivre notre parcours exceptionnel pour créer ensemble un monde nouveau où prévalent la quiétude, la prospérité et les mêmes opportunités pour tous. »

La Mauritanie qui a dépêché une délégation de haut niveau présidée par le premier ministre Mohamed O. Bilal accompagné de ministres et hommes d’affaires, a voulu profiter de sa journée pour vanter les opportunités d’investissement dans le pays à travers le forum des affaires mauritaniens pour lequel a été choisi le thème : « la Mauritanie la nouvelle destination pour l’investissement ».

A l’ouverture du forum le premier ministre mauritanien a a appelé les investisseurs à découvrir les opportunités d’investissement prometteuses en Mauritanie, réaffirmant l’ouverture pour cela du gouvernement et sa disponibilité à la coopération et la création de partenariats fructueux avec tous.

Ould Bilal a estimé que son pays considère qu’attirer les investissements étrangers directs était un « élément essentiel » pouvant accélérer la transformation industrielle dans les années à venir.

Il a ajouté que le gouvernement voudrait que l’année 2022 soit celle où se cristalliseront des grands projets, dont de nouvelles infrastructures, et des projets structurants avec des partenariats entre les secteurs public et privé.

Le secrétaire général de l’union des chambres de commerce et d’industrie des EAU qui a représenté son pays au forum mauritanien des affaires, Hamid Mohamed Ibn Salem a qualifié d’importante cette rencontre, avant d’espérer qu’elle constitue un point de départ pour la mise en place de relations économiques globales permettant de réaliser les intérêts communs et de consolider les rapports entre les secteurs privés dans les deux pays frères.
Pour sa part Hawa Diallo, responsable du pavillon Mauritanie à l’EXPO, a déclaré à l’ouverture du forum que les autorités mauritaniennes ont entrepris une série de réformes destinées à faire de la Mauritanie « le pays du million d’opportunités pour l’investissement ».

Le forum des affaires a été l’occasion de débats avec des ministres mauritaniens et auquel ont participé le ministre des affaires économiques Ousmane Mamoudou Kane, son homologue des pêches et de l’économie maritime Dy O. Zein, celui de l’agriculture Sidina O. Ahmed Ely en plus du président de l’autorité de la zone franche de Nouadhibou Mohamed Ali ould Sidi Mohamed.

Au cours des débats les ministres mauritaniens ont exposé les opportunités d’investissement en Mauritanie, les facilités offertes par l’état aux investisseurs étrangers avant d’inviter les investisseurs à se rendre en Mauritanie, notamment les investisseurs arabes.

Le ministre des pêches a dit que la Mauritanie dispose d’importantes richesses halieutiques non seulement quantitativement mais aussi qualitativement et qui ne sont exploitées qu’à 55% seulement de leurs capacités.

Il a rappelé que la majorité des investisseurs dans ce secteur en Mauritanie sont des européens et des asiatiques et que la présence d’investisseurs arabes dans ce domaine est faible.

Il a invité ces derniers à se rendre en Mauritanie pour y investir, un pays arabe qui leur est ouvert et qui dispose de suffisamment de richesses halieutiques qui peuvent être exportées à tous les pays et où se trouvent des hommes d’affaires disposés à coopérer.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page