Actualité

La Mauritanie demande au Sénégal d’activer l’accord signé dans le domaine de la lutte commune contre les oiseaux granivores

Le ministre mauritanien de l’agriculture Adama Bocar Soko a révélé que la Mauritanie a saisi le Sénégal pour activer l’accord signé en 2012 pour la lutte contre les oiseaux qui menacent les cultures sur la frontière entre les deux pays, ajoutant que la Mauritanie a mobilisé des équipes pour cette opération appuyées par deux drones.

Lors de sa réunion avec les agriculteurs jeudi à Rosso, le ministre a dit que le pays s’apprête à acquérir quatre nouveaux drones afin de renforcer la lutte contre les oiseaux granivores.

Il a ajouté que son département est convenu avec le ministère de la défense de l’utilisation d’un avion militaire dans le cadre de cette lutte contre les déprédateurs, tandis que le Sénégal s’attaquera aux nids des oiseaux venus du Sénégal.

Adama Bocar Soko a dit que le but de sa visite au Trarza est d’évaluer l’avancement des aménagements agricoles destinés à contribuer à l’autosuffisance alimentaire, la lutte contre la pauvreté, à corriger les dysfonctionnements techniques au niveau des aménagements programmés et à exiger des opérateurs qui en sont chargés de respecter les délais d’exécution des travaux et leur conformité avec les cahiers de charge.

Le ministre a ajouté que cette visite va également permettre de résoudre le problème de l’eau dans les canaux d’irrigation grâce à l’intervention de la société des aménagements agricoles et des travaux (SNAT), ajoutant que l’OMVS s’est engagée à préserver le niveau de l’eau au niveau du barrage de Diama.

Il a invité les agriculteurs à tenir compte de la capacité des canaux afin d’obtenir la quantité suffisante en eau tout au long de l’année et à tirer les leçons des expériences répétées à propos des problèmes récurrents de l’eau.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page