Actualité

La SNDE fait le bilan de son plan d’amélioration des services

Le directeur général de la société nationale d’eau (SNDE), Mohamed Lemine El Beniya, a déclaré, dans un entretien avec l’agence mauritanienne d’information (AMI) que la société avait élaboré un plan en janvier 2020, destiné à mettre fin aux fuites sur le réseau au niveau de Nouakchott, une opération qui devait s’achever au bout de 90 jours.

Selon le premier responsable de la SNDE cette échéance a été respectée.

Le directeur général de la SNDE a encore dit que la société a pu résoudre un certain nombre de problèmes dans certaines régions du pays, notamment la remise en état de l’usine de dessalement à Nouadhibou qui injecte désormais aujourd’hui 3000 M3 dans le réseau de distribution de la ville.  

Dans l’est du pays, selon le directeur général de la SNDE, les problèmes qui étaient posés à certaines régions s’agissant de l’approvisionnement en eau potable dans le cadre du projet « DHAR », ont été aplanis après avoir trouvé une solution au problème de l’électricité grâce au concours de la SOMELEC et le problème de la ville d’Adel Begrou a été partiellement réglé.

Le directeur général de la SNDE a encore dit les anciens réseaux dans les différentes moughatas de la wilaya de l’Assaba ce qui est de nature à influer positivement sur la distribution d’eau et répondre aux besoins des populations, particulièrement en cette période de chaleur ou la demande s’accroît.

Au niveau de Tidjikja la société a décidé, dans le cadre des solutions urgentes, d’axer ses efforts sur l’approvisionnement des populations de la ville plutôt que les oasis.

Au niveau du Brakna des solutions acceptables ont été trouvées pour les localités de Chegar, Magta Lahjar et Sangrava.

Evoquant la situation de la ville d’Akjoujt, le directeur général de la SNDE a rappelé que la production ne relève pas de la société, mais que le secteur de l’hydraulique a tenu une réunion avec les autorités administratives et la partie concernée par la production et il a été trouvé une solution provisoire et acceptable qui permet à la ville de disposer de 1400 M3.

Plusieurs régions du pays connaissent d’importants problèmes d’eau en cette période de chaleur, et les populations, dans plusieurs localités, ont organisé ces dernières semaines des sit-in pour demander aux autorités concernées de résoudre cette épineuse question en réparant les réseaux de distribution dans les villes de l’intérieur.    

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page