Actualité

Le directeur général de l’OMS : « nous n’avons pas encore vaincu le coronavirus »

Le directeur général de l’organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré qu’il est encore très tôt pour que quelques pays annoncent une victoire sur la pandémie du coronavirus ou qu’ils arrêtent leurs efforts pour tenter de mettre fin à la propagation du virus.

Lors d’un point de presse Tedroso Adhanom Ghebreyesus a dit qu’Il est « trop tôt pour qu’un pays se résigne ou proclame sa victoire contre la pandémie », s’inquiétant de l’augmentation du nombre de morts dans la plupart des régions du monde.

Le directeur général de l’OMS a encore dit que la propagation rapide de la Maladie signifie davantage de morts, ajoutant qu’il n’est demandé à aucun pays d’imposer la fermeture des frontières mais plutôt de protéger ses populations à travers toutes les mesures offertes et pas seulement les vaccins.

Cette mise en garde du directeur général de l’OMS intervient alors que certains pays préparent déjà un retour à une vie normale, une étape déjà franchie hier par le Danemark malgré un chiffre record d’infections au covid, le pays considérant qu’il était capable de prendre cette mesure grâce à une large couverture vaccinale et parce que le variant omicron est moins sévère que ses prédécesseurs.

Depuis la découverte, il y a dix semaines du variant omicron, l’organisation mondiale de la santé a recensé 90 millions de nouveaux cas.

Tedroso Adhanom Ghebreyesus a encore dit « nous sommes préoccupés à propos des déclarations dans certains pays selon lesquels il ne sera pas possible d’empêcher la transmission du virus à cause des vaccins et l’Omicron étant plus faciles à se propager mais moins dangereux, Mais cela est très loin de la vérité. »

Le directeur général de l’OMS a mis en garde contre la mutation du virus et a appelé les pays à continuer les essais, à contrôler le virus et à déchiffrer sa carte génétique, « car nous ne pouvons pas combattre ce virus si nous ignorons ses comportements ».

Tedroso Adhanom Ghebreyesus a enfin ajouté que « si le virus continuait de muter les vaccins doivent également suivre ».

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page