Actualité

Le ministère de l’urbanisme : « le processus de transfert des familles, loin d’être improvisé, va se poursuivre

Le ministère mauritanien de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire a déclaré que le processus de transfert des gardiens de Tevrag Zeina et du Ksar va se poursuivre jusqu’à ce que toutes les familles concernées aient bénéficié d’une parcelle et un logement décent.

Le ministère, dans un communiqué publié aujourd’hui, a réaffirmé que cette opération est loin d’être aléatoire ou une volonté d’expulser des citoyens, mais plutôt une opération organisée et planifiée destinée à ouvrir de meilleurs horizons pour une meilleure vie à des centaines de familles.

Le ministère a ajouté que l’opération de dégagement des espaces publics n’a donné lieu à aucune violation ou destruction et que tout propos de biens, et les que les accusations portées sur la violence ou la démolition qui a accompagné l’opération n’est qu’un sophisme indigne de ceux qui s’intéressent aux affaires publiques ».

Qualifier les personnes concernées d’opprimés, ajoute le ministère, est contraire à la réalité, une tentative de s’attirer une sympathie infondée sur des faits.

Les citoyens affluent quotidiennement, individuellement et en groupe, vers les bâtiments du ministère du Logement afin de se déplacer et d’obtenir des parcelles de terrain dans les nouveaux quartiers.

Le ministère de l’emploi a réaffirmé que cette opération se poursuivra sur la voie de son « noble objectif de développement, en consolidant les fondements de la stabilité et du progrès social et économique pour les composantes de notre peuple, ayant longtemps souffert de la marginalisation et des privations consécutives à de mauvaises politiques ».

Il a rappelé que cette opération de transfert des gardiens des quartiers de Tevrag Zeina et Le Ksar est réalisée par différents départements gouvernementaux, le ministère de l’éducation nationale, celui de l’hydraulique et de l’assainissement, le commissariat à la sécurité alimentaire, la délégation générale pour la solidarité nationale et la lutte contre l’exclusion (TAAZOUR) et la wilaya de Nouakchott sud.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page