Maghreb Arabe

Maroc/ Croissance/ Nouvelles projections positives du « FMI »

Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la hausse mardi ses prévisions de croissance pour le Maroc en 2021, s’attendant désormais à 5,7 pc contre 4,5 pc auparavant.

Il s’agit de l’un des taux de croissance les plus robustes dans la région Moyen-Orient Afrique du nord alors que le monde essaye de se remettre progressivement des effets de la pandémie de Covid-19. Dans ses « Prévisions de la croissance mondiale », publiées à l’occasion des Réunions d’automne, le FMI anticipe, par ailleurs, un taux de croissance de 3,1 en 2022 contre 3,9 prévu dans son dernier rapport.

L’institution de Bretton Woods souligne, d’autre part, que le chômage devrait grimper à 12 pc en 2021 avant de légèrement reculer à 11,5 l’an prochain. L’indice des prix à la consommation se situera respectivement à 1,4 pc en 2021 et 1,2 pc en 2022, selon les mêmes projections.

Le solde du compte courant du Maroc s’établit à -3,1 pc en 2021 et à -3,3 pc en 2022, selon le rapport semestriel du FMI. Au niveau mondial, l’institution internationale a légèrement abaissé ses projections de croissance, tablant désormais sur 5,9 % cette année et 4,9 % en 2022, tout en relevant la persistance à court terme des répercussions de la pandémie et ses effets divergents.

Ces perspectives de croissance, qui ont été annoncées début octobre, lors discours du Monarque marocain à l’occasion de l’ouverture du parlement, viennent d’être confirmées hier par le « FMI », ce qui montre bien que l’économie marocaine est en bonne santé grâce aux réformes structurelles.

Le Roi du Maroc avait d’ailleurs insufflé un sentiment de confiance en rappelant les indicateurs économiques les plus récents et en annonçant aussi un taux de croissance prévisionnel de 5,5% pour cette année 2021.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page