Actualité

Le ministère du commerce : « nous nous sommes adressés à un laboratoire européen pour analyser le thé consommé dans le pays »

Le ministère mauritanien du commerce, de l’industrie et du tourisme a annoncé qu’elle a passé un contrat avec un laboratoire afin d’étudier les dangers que pourrait représenter la consommation du thé importé, ajoutant qu’il a fait l’inventaire de toutes les variétés consommées et qu’il les a expédiés à un laboratoire européen afin d’examiner ses composantes et les dangers éventuels.

Le ministère s’est engagé à publier les résultats de cette étude dans sa globalité dès qu’il les aura reçus, avant d’ajouter que seul le gouvernement est habilité à publier les communiqués relatifs à la santé publique.

Dans son communiqué le ministère a demandé à la population de ne pas se fier à tout ce qui est publié ou qui circule sur les réseaux sociaux destinés à perturber les consommateurs.

Le communiqué du ministère intervient deux jours seulement après la publication par le club des experts mauritaniens de la Diaspora, d’une étude exploratoire sur d’éventuelles contaminations du thé consommé en Mauritanie.

Selon cette étude le thé consommé en Mauritanie est contaminé et menace la santé publique dans le pays et que 10 variétés de ce thé ont dépassé les limites autorisées en Europe.

L’étude ajoute que sur les variétés qui ont été examinées, 26 insecticides ont été relevés, et les experts mauritaniens de la Diaspora ont demandé d’imposer un contrôle rigoureux sur le thé importé.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page