Actualité

Le ministre de l’éducation évoque le mouvement de grève déclenché lundi par les syndicats des enseignants

Le ministre de l’éducation nationale et de la réforme de l’enseignement, Mohamed Melaïnine O. Eyih, a déclaré que ceux qui veulent perturber la scène éducative, qu’il s’agisse de syndicats ou autres, ne doit pas perdre de vue l’intérêt que portent les autorités aux établissements d’enseignement.

Le ministre qui commentait lundi sur sa page Facebook la grève des syndicats de l’enseignement, a évoqué l’intérêt porté aux écoles et la « vision réformiste du président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani ».

Il a ajouté que les programmes gouvernementaux « ont porté une amélioration constante des conditions matérielles et morales de l’enseignant, en lançant la réforme des écoles normales ».

Le ministre a ajouté que « le département a ouvert la porte à la formation continue et efficiente, afin de relever les compétences, dans le but d’accroître l’efficacité et d’établir un style de gestion, basé sur la valorisation de l’efficacité et de la bonne performance ».

Ould Eyih a dit que ce qui s’est réalisé à ce jour l’a été sans aucune pression de qui que ce soit, avant d’ajouter que les prochains jours prouveront qu’il n’en sera jamais ainsi.

Il a ajouté que le plafonnement des ressources de l’état et la volonté de relever les performances « au service de l’objectif suprême du système éducatif, sont les seuls facteurs à même d’accélérer l’amélioration des conditions matérielles de l’enseignant ».

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page