Actualité

Le ministre des mines : « nous tentons d’apporter des améliorations à l’accord avec TASIAST que nous avons hérité de l’ancien régime»

Le ministre mauritanien du pétrole, de l’énergie et des mines, Abdessalam O. Mohamed Salah a critiqué mercredi l’accord signé entre le gouvernement mauritanien et la société canadienne KINROSS qui permet à la société TASIAST LIMITED d’exploiter la mine d’or de TASIAST dans le nord de la Mauritanie.

Le ministre qui s’exprimait lors de la conférence de presse hebdomadaire du gouvernement a réfuté les accusations de l’ancien président mauritanien selon lesquelles le gouvernement actuel a octroyé « la mine de Temaya » à la société TASIAST.

Le ministre a rappelé que l’accord avec KINROSS-TASIAST a été signé en 2010, les bonnes ou les mauvaises choses sont à mettre sur le compte de l’ancien régime, ajoutant que le gouvernement actuel a simplement hérité cette situation.

Ould Mohamed Salah a ajouté que le gouvernement tente actuellement de corriger l’accord de manière à ne pas porter préjudice au pays ni à sa notoriété à l’extérieur ni provoquer un problème diplomatique ou politique.

Pour le ministre l’historique de cet accord n’est pas le meilleur il aurait pu être un accord ordinaire entre une société et un gouvernement et la relation fondée sur la loi, ce qui n’avait pas été le cas.

Ould Mohamed Saleh s’est interrogé « où était le gouvernement à l’époque ? Où était l’état ? Où était le ministère des mines à cette époque ? Allusion à la signature de l’accord en 2010.

« Ces données, a ajouté le ministre, sont accessibles à tous sur internet et le gouvernement n’a pas cédé la mine de Temeya à Kinross, les négociations se poursuivent encore ».

Ould Mohamed Saleh a rappelé qu’en vertu de l’accord la Mauritanie percevait 3% des revenus de la société, portés progressivement à 6,5% en fonction des prix, ajoutant que l’accord a prévu une augmentation de 25 millions de dollars au profit du trésor public.

A propos de la suppression de la taxe sur la valeur ajoutée au profit de la société, le ministre a dit que le gouvernement s’est trouvé face à des documents signés par l’ancien gouvernement qui ne pouvaient être ni rejetés ni ignorés.

Ould Mohamed Saleh a encore dit « nous appliquons la loi qu’elle soit en notre faveur ou non, car nous devons préserver la crédibilité du pays.

La société Tasiast Mauritanie Ltd, appartenant à la canadienne Kinross Gold pour l’or exploite la mine de Tasiast dans le nord de la Mauritanie en vertu d’un accord signé avec le gouvernement mauritanien en juin 2006 alors que la mine appartenait à la société canadienne « RED PARCK ».

La société canadienne Kinross avait acquis, en 2010 cette mine pour un montant de 7 milliards de dollars, une transaction commerciale déclarée à l’époque comme la plus importante dans l’histoire de la Mauritanie.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page