Actualité

Le porte parole du gouvernement : « la constitution n’exige pas du chef de l’état de rencontrer le président de l’institution démocratique »Fri, 23 Mar 2018 00:24:00 +0100

Le ministre mauritanien de la culture et de l’artisanat, porte parole du gouvernement, Mohamed Lemine O. Cheikh a affirmé jeudi que la constitution du pays ne contraint pas le chef de l’état à rencontrer le président de l’institution de l’opposition démocratique.

Le ministre qui s’exprimait lors d’un point de presse jeudi, après la tenue du conseil des ministres répondait à une question d’un journaliste qui se demandait les raisons pour lesquelles le chef de l’état n’a jamais rencontré le président de cette institution, en laissant le soin au premier ministre de la faire.

Selon O. Cheikh la loi organisant l’institution de l’opposition démocratique ne fait pas obligation pour le président de la république de rencontrer le chef de l’opposition démocratique.

Pour le ministre, le chef de l’état, s’il le juge nécessaire, peut convoquer le chef de l’opposition, ajoutant que la loi fait plutôt obligation au gouvernement de rencontrer le chef de l’institution, à travers le premier ministre ou des membres du gouvernement, « ce qui a été fait récemment. »

Le chef de l’opposition démocratique, El Hacen O. Mohamed, avait rencontré lundi  le premier ministre et d’autres responsables, une première depuis longtemps.

Dans une déclaration à Sahara Media, le chef de l’opposition démocratique a dit que cette rencontre intervenait dans le cadre de dispositions légales qui avaient été gelées pendant quelques années, ajoutant que c’est le gouvernement qui l’a invité à cette rencontre à laquelle il a répondu.
 
 
 
 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page