ActualitéAfriqueSahel

Le premier ministre français : « nous n’envisageons pas un retrait du Mali »

Le premier ministre français Edouard Philippe a déclaré que les forces de son pays présentes dans le nord du Mali n’envisagent pas de se retirer après six ans de confrontation avec les terroristes dans la région. »

Dans une déclaration faite dimanche aux journalistes lors d’une visite effectuée auprès des forces de son pays dans la ville de Gao, dans le nord Mali, le premier ministre français a affirmé que son pays « restera aux côtés du Mali tant que cela sera nécessaire » ajoutant que la mission dans le Sahel africain était encore longue.

Il a par ailleurs souligné la nécessité pour le gouvernement malien de poursuivre ses efforts pour l’application des accords de paix signés en Algérie en 2015.

Pour sa part le premier ministre malien Soumaïla Bobo Maïga a salué le rôle de la France dans l’appui apporté à son pays dans la lutte contre le terrorisme révélant que la force du G5 connaissait certaines difficultés.

L’armée française avait annoncé cette semaine la mort du deuxième grand chef des groupes armés dans la zone du Sahel affiliés à Al Qaida, l’algérien Jemal Oukacha alias Yahya Abou Hammam.

 

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page