Actualité

Le président de la république à l’ouverture des états généraux des BTP : 1. Le secteur est l’un des piliers de la croissance économique 2. création d’un mécanisme pour l’importance des produits de première nécessité 3. La concertation est ouverte à tous

Dans son discours ce lundi à l’ouverture des travaux des états généraux du secteur des bâtiments et des travaux publics a évoqué trois axes essentiels, la situation du secteur, son importance et son avenir, la situation des prix et les mesures prises dans ce domaine et enfin la concertation entre les acteurs politiques du pays.

A propos du premier point le président Mohamed O. Cheikh Ghazouani a dit que ce secteur est l’un des piliers de la croissance économique, car il apporte une contribution significative au produit intérieur brut, à la création d’emplois, à l’attractivité d’investissement, au soutien des capacités de production ainsi qu’à la construction d’infrastructures soutenant les services de base.

Le secteur joue un rôle de premier plan dans la réalisation de notre objectif central, vers lequel nos différentes politiques publiques sont orientées, à savoir l’amélioration des conditions de vie des citoyens et le renforcement de leur résilience face aux différentes crises.

A propos du deuxième point le président Ghazouani a révélé la création d’un mécanisme national d’importation des marchandises et produits de base, et de les fournir au citoyen à des prix abordables, loin de la spéculation, pour être un outil régulateur et un facteur de stabilisation pour le marché.
Enfin s’agissant du troisième point, le chef de l’état a appelé à se concerter et profiter des expériences de chacun.

« Une démarche créative, que nous adoptons régulièrement dans notre approche de gestion des affaires publiques, comme en témoignent les prochaines concertations nationales, qui n’excluront personne et n’interdiront pas un sujet afin d’aboutir ensemble aux meilleures solutions possibles face aux divers défis.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page