Actualité

Le Sénégal prolonge la durée d’exonération des taxes aux éleveurs mauritaniens avant la fête de la Tabaski

La Mauritanie et le Sénégal ont signé jeudi un protocole consacrant l’exportation de moutons de sacrifice pour la fête de la Tabaski vers le Sénégal qui prévoit par ailleurs de prolonger de deux semaines la durée d’exonération des taxes et redevances accordée aux éleveurs mauritaniens lors de leur séjour sur le territoire sénégalais.

La durée de l’exonération est désormais de 105 jours au lieu de 90 jours afin de simplifier les mesures de contrôle et l’aménagement des points de vente afin de les équiper de tous les moyens de confort tels que l’eau, l’éclairage, les aliments de bétail, en plus des mesures préventives contre la pandémie de la Covid-19.

Ce protocole a été signé pour la Mauritanie par le ministre de l’élevage, Mohamed O. Souédatt et pour le Sénégal par son homologue Aly Salah Diop.

Au cours de leur rencontre les deux ministres ont examiné l’ensemble des problèmes relatifs à cette opération pour 2022 et les ceux qui pourraient se poser aux éleveurs mauritaniens à leur entrée en territoire sénégalais.

Le ministre mauritanien de l’élevage a réaffirmé l’engagement du gouvernement mauritanien à garantir tout ce qui est nécessaire à la satisfaction de la demande du gouvernement sénégalais en ce qui concerne les moutons de sacrifice pour la fête de la Tabaski, dans le cadre du renforcement des relations qui lient les deux pays.

Il a ajouté que son département a entrepris d’importantes mesures dont notamment la construction de marchés de bétail dans les zones frontalières afin de faciliter l’approvisionnement des marchés sénégalais lors de la fête d’Al Adha.

Pour sa part le ministre sénégalais a dit que l’objet de sa visite est de partager avec les acteurs mauritaniens du secteur l’ensemble des mesures prises par le Sénégal en prévision de la fête de la Tabaski.

Il a ajouté que les importations du bétail depuis la Mauritanie ont grandement contribué à satisfaire les besoins du Sénégal et ont représenté en 2021 62,97% des importations soit 810.000 têtes.

Aly Salah Diop a enfin ajouté que les hautes autorités sénégalaises, sur instruction du président Macky Sall, ont pris un ensemble de mesures à même de faciliter l’importation du bétail depuis la Mauritanie et améliorer l’accès des opérateurs mauritaniens aux marchés sénégalais.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page