Actualité

Le vice-président de la BAD : « le pont de Rosso réduira le temps de trajet de 80 % »

Le vice-président de la banque africaine de développement qui contribue au financement du pont de Rosso, Salomon Quinor, a déclaré que cette infrastructure va réduire le trajet entre Nouakchott et Dakar de 80%, multipliera le commerce frontalier et réduira e coût du transport.

Le vice-président de la BAD s’exprimait lors de la cérémonie de la pose de la première pierre du pont de Rosso par les présidents mauritanien et sénégalais, Mohamed O. Cheikh Ghazouani et Macky Sall.

Il a ajouté que « l’intégration et le développement tout comme l’instauration de la différence dans la vie quotidienne des populations, sont trois ambitions que nous cherchons à réaliser avec le pont de Rosso, pour en faire un véritable lien entre l’Afrique de l’Ouest et le Maghreb ».

Il a ajouté que la banque africaine de développement a mobilisé 41 millions d’euros des 87 millions qu’a nécessité le financement du pont de Rosso, qui constitue « le seul maillon manquant de l’axe Tanger-Lagos-Alger-Dakar, ajoutant que ce projet est un exemple parfait de la coopération avec nos partenaires de l’union européenne et la banque européenne d’investissement ».

Le coût global de cette infrastructure est de près de 88 millions d’euros don un don de 20 millions d’euros de l’union européenne, en plus de deux prêts de 41 millions d’euros chacun de la banque africaine de développement pour chacun des deux pays et 22 millions d’euros de la banque européenne d’investissement.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page