ActualitéAfriqueSahel

Les USA et la France renforcent leurs aides aux pays du Sahel pour les aider à faire face à la famine

Les Etats unis d’Amérique, la France et d’autres pays européens se sont engagés à augmenter leurs aides financières aux états de l’Afrique de l’ouest et du Sahel pour les aider à faire face à la famine qui s’aggrave.

Cette annonce a été faite lors d’une table ronde à l’initiative de l’union européenne, la région du Sahel et celle de l’Afrique de l’ouest.

Le ministre français des affaires étrangères Jean Yves Le Drian a annoncé que son pays consentira une aide financière de 166 millions d’euros cette année, tandis que les Etats Unis se sont engagés à débloquer 311 millions de dollars supplémentaires et le Canada 82 millions de dollars.

Le président nigérien, Mohamed Bazoum avait lancé un appel aux partenaires internationaux des pays du Sahel pour leur demander « une augmentation importante et urgente des financements afin de faire face à la famine dans la région. »

Des experts, lors de la réunion de l’organisation de coopération et du développement dans le domaine économique, ont tiré la sonnette d’alarme, estimant que la grande sécheresse, la pandémie du coronavirus et la guerre en Ukraine, sont des facteurs qui aggravent les dangers de la famine dans les régions du Sahel et de l’Afrique de l’ouest.

Pour sa part l’organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a mis elle aussi en garde, évaluant à 38,3 millions le nombre de personnes menacées par la famine et la sous-alimentation, si des mesures appropriées ne sont pas prises pour y faire face.

Onze organisations internationales de secours ont mis en garde il y a quelques jours contre une crise alimentaire sans précédent en Afrique de l’ouest à cause des conflits internes et le changement climatique.

Selon le communiqué commun publié par ces organisations la guerre en Ukraine a aggravé cette crise, car 6 pays de la région importent entre 30 et 50% de leur blé de la Russie et de l’Ukraine.

Les agences estiment que les pays de l’Afrique de l’ouest font face à la pire crise alimentaire, aggravée par les conflits, la sécheresse et les conséquences de la guerre en Ukraine sur les prix des produits alimentaires et leur disponibilité.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page