ActualitéAfrique

L’héritage islamique examiné à Abuja par des oulémas africains

La capitale nigériane, Abuja, a abrité un forum international consacré à l’héritage islamique africain entre la mémoire et l’histoire auquel participent des oulémas africains.

Ce forum, ouvert vendredi et qui a été clôturé dimanche, est organisé par la fondation Mohamed VI pour les oulémas africains est destiné faire revivre le patrimoine culturel commun afro-islamique en le faisant connaître, en le diffusant et en travaillant à sa préservation et sa pérennité.

Prenant la parole à cette occasion, le secrétaire général de la fondation Sidi Mohamed Roufki a dit que celle-ci s’est engagée à contribuer efficacement à la préservation de l’unité de la religion musulmane, à servir son héritage et à s’ouvrir aux opportunités d’échange de vues entre universitaires du continent africain.

Pour sa part Cheikh Brahim Saleh El Housseini, président de la branche de la fondation au Nigéria a appelé les oulémas africains à une coopération fructueuse à même de préserver les constantes religieuses communes entre les musulmans sur le continent riche par ses ressources humaines et naturelles.

« La coopération entre les oulémas, a-t-il encore dit contribuera à instaurer la sécurité, la paix et la stabilité dans tous les pays musulmans ».

Enfin le ministre de la capitale fédérale du Nigéria, Mohamed Moussa Belélo a salué l’organisation de ce forum et souligné l’importance des sujets examinés, ainsi que le rôle joué par la fondation Mohamed VI pour les oulémas africains dans la préservation de l’héritage islamique africain.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page