ActualitéSahel

Mali : rébellion militaire et enlèvements de responsables

Une rébellion militaire s’est déclarée ce mardi matin dans la plus grande caserne de l’armée malienne, alors que des inconnus enlevaient le ministre de l’économie depuis son bureau à Bamako, selon des sources locales.

Ces sources ont révélé qu’un groupe de militaires en colère avait forcé un magasin d’armement dans la caserne de Kati, près de la capitale malienne, alors qu’on entendait des tirs à l’arme lourde et aux armes légères.

Selon des médias locaux les militaires en colère sont de hauts gradés qui réclament le paiement d’arriérés de salaires depuis quelques mois.

on ne sait toujours pas si cette rébellion conduira à un coup d’état dans ce pays qui connait depuis quelques mois une crise politique aigue après des manifestations populaires réclamant la démission du chef de l’état Ibrahim Boubacar Keita réélu en 2018 pour un second mandat de 5 ans.

Des véhicules militaires blindés ont été aperçus dans les rues de Bamako avec à bord des militaires qui faisaient des signes de victoire à la population qui scandait des slogans de soutien aux soldats mais on ne sait toujours pas si les militaires ont pris pour cible le palais présidentiel.

Pendant ce temps les mutins enlevaient le ministre de l’économie et des finances Abdalla Daffi depuis son bureau à Bamako, alors que certaines sources font état de l’enlèvement d’autres ministres en plus du président de l’assemblée nationale.

Cet enlèvement intervient 5 mois après celui du chef de l’opposition Soumaïla Cissé alors qu’il était en campagne dans la région de Tombouctou.   

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page