Maghreb Arabe

Maroc: SM Mohammed VI installe le Gouvernement Akhannouch

Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc, a présidé, jeudi au Palais Royal à Fès, la cérémonie de nomination des membres du nouveau gouvernement. Une formation que dirige le premier Ministre Aziz Akhannouch dont le parti, le RNI, est sorti grand vainqueur des dernières consultations politiques dans le pays. Ce dernier avait été chargé par le roi de former un gouvernement à l’issue des élections législatives qui ont marqué la débandade des islamistes du PJD.

La nouvelle équipe choisie par Aziz Akhannouch parmi la coalition des 3 partis –RNI, PAM et Istiqlal- en tête des suffrages des marocains a donc été présentée à Sa Majesté. Cette coalition est perçue comme une nouvelle tendance « libérale-centre droit ». Sur proposition du nouveau premier Ministre et chef du gouvernement, les ministres composant le gouvernement sont nommés par Sa Majesté.

La nouvelle équipe semble être perçue par l’opinion publique marocaine comme un gouvernement progressiste qui compte beaucoup de ministres jeunes et pas moins de sept femmes à des postes ministériels clés. La composition du nouveau gouvernement s’inscrirait dans la dynamique de responsabilité et de crédibilité si chères à Sa Majesté en vue de booster le développement économique et social, sans laisser de marocain en rade.

Les différents ministres nouvellement nommés ont prêté serment devant SM le Roi. Seuls restent à pourvoir les postes de secrétaires d’Etat dans certains départements ministériels qui seront désignés ultérieurement.

Voici la composition du nouveau gouvernement:

-Aziz Akhannouch: Chef du gouvernement.

– Abdelouafi Laftit : Ministre de l’Intérieur.

– Nasser Bourita: Ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

– Abdellatif Ouahbi : Ministre de la Justice.

– Ahmed Toufiq: Ministre des Habous et des Affaires islamiques.

– Mohamed Hajoui : Secrétaire général de gouvernement.

– Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Economie et des Finances

– Nizar Baraka, ministre de l’Equipement et de l’Eau

– Chakib Benmoussa : ministre de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports.

– Nabila Rmili : ministre de la Santé et de la Protection sociale.

– Fatima Ezzahra El Mansouri : ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville.

– Mohamed Sadiki : ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts.

– Younes Sekkouri : ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

– Ryad Mezzour : ministre de l’Industrie et du Commerce.

– Fatim-Zahra Ammor : ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire.

– Abdellatif Miraoui : ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation.

– Leila Benali : ministre de la Transition énergétique et du Développement durable.

– Mohamed Abdeljalil : ministre du Transport et de la Logistique.

– Mohamed Mehdi Bensaid : ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication.

– Aouatif Hayar : ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille.

– Abdellatif Loudiyi : ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de l’administration de la Défense nationale.

– Mohcine Jazouli : ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’évaluation des Politiques publiques.

– Faouzi Lekjaa, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget.

– Mustapha Baitas : ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement

– Ghita Mezzour : ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de la Transition numérique et de la Réforme administrative.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page