Actualité

Mauritanie : approbation par le parlement de trois prêts relatifs à l’énergie, le transport et les minesTue, 31 Oct 2017 23:14:00 +0100

L’assemblée nationale mauritanienne a approuvé mardi trois projets de loi relatifs à trois accords de prêts.

Le premier concerne la réhabilitation  du projet Guelbs I, le second  destiné au financement des réseaux de moyenne tension dans les zones du sud-est du pays et enfin le troisième la construction du pont de Rosso reliant la Mauritanie et le Sénégal.

Devant les députés le ministre de l’économie et des finances, Mokhtar O. Djay a déclaré que le secteur minier a bénéficié ces dernières années d’un intérêt particulier qui s’est traduit par d’importants investissements dans les minerais de fer, ce qui a permis d’améliorer sensiblement la production qui a atteint en 2015 13,6 millions de tonnes.

Selon le ministre le gouvernement mauritanien, en décidant une réhabilitation du projet Guelbs I, ambitionne d’en augmenter la durée de vie et sa capacité et sa compétitivité sur les marchés mondiaux.

S’agissant du second projet, relatif aux réseaux de moyenne tension dans les zones sud est du pays, le ministre a précisé qu’il permettra l’électrification des villes et localités situées sur la rive du fleuve Sénégal dans les wilayas de Gorgol et du Guidimakha.

Cet  accord permettra de déployer 595 km de lignes de moyenne tension (33 kV), sous la forme d’un anneau de trois parties, des réseaux de distribution de basse tension (400 volts), pour les villages dont la population dépasse 500 personnes.

Le prêt dépasse les 11 milliards d’ouguiyas, payable sur 20 ans avec délai de grâce de 5 ans avec un taux de 1,5 % annuellement, en plus de frais de service de 0,5% annuellement sur les montants retirés et non remboursés.

Le troisième prêt est destiné à construire un pont sur le fleuve pour relier la Mauritanie et le Sénégal, une infrastructure permanente entre les deux rives du fleuve.

L projet prévoit la construction du pont  d’un pont et de voies d’accès, de parcs de stationnement des véhicules, de certains aménagements d’accompagnement tels que la réhabilitation des infrastructures économiques, sociales et commerciales de base.

Le montant total du projet est de 25 millions d’unités de compte, soit près de 12 milliards d’ouguiyas.

Le coût total de l’investissement est de 86,69 millions d’unités de compte de la banque africaine de développement, la contribution  de la Mauritanie étant de 77,33 millions d’unités de compte.

.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page