Actualité

Mauritanie : des cadres mauritaniens à l’école de l’hydrogène vert

Le gouvernement mauritanien a lancé hier lundi une session de formation, le premier du genre en Mauritanie, destiné à acquérir des compétences nationales à même de composer avec les projets de l’hydrogène vert, organisé par le ministère du pétrole, des mines et de l’énergie et la société Chariot.

Prenant la parole à cette occasion, le ministre du pétrole, des mines et de l’énergie, Abdessalam ould Mohamed Salah a dit que cette session de formation s’inscrit dans le cadre d’une série de formations destinées à renforcer les compétences des cadres mauritaniens à long terme et le transfert de l’expertise dans le domaine de l’hydrogène vert.

Le ministre a rappelé les recommandations formulées par le dernier sommet sur le climat relatives à une mutation vers l’énergie propre et renouvelable dans trente ans.

Pour le ministre cette mutation exige le renforcement du rôle de l’hydrogène dans la satisfaction des objectifs ambitieux vers l’atteinte de la neutralité carbone.

A cette formation prévue pour durer trois jours prennent part des cadres ministères du pétrole et de l’environnement, de l’université El Asriyaa de Nouakchott, de l’école supérieur polytechnique, de la société mauritanienne des Hydrocarbures et les étudiants mauritaniens à l’étranger dont les thèses de doctorat portent sur l’hydrogène vert.

Ces ateliers de formation interviennent alors que la Mauritanie s’intéresse de plus en plus à l’énergie propre après avoir signé des accords avec des sociétés internationales qui investissent dans le domaine de l’hydrogène vert.
En mai dernier le gouvernement mauritanien a signé avec une société qui développe l’énergie renouvelable un mémorandum pour développer et produire de l’hydrogène vert d’une capacité de 30 gigawatts.

Il s’agit d’un premier pas sur la voie du développement du projet AMAN, situé dans le nord de la Mauritanie, dans une zone désertique de 8500 KM2, un projet d’énergie renouvelable qui sera le plus important dans le monde.
 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page