Actualité

Mauritanie : le processus mis en place pour financer le plan de relance économique

Le président mauritanien Mohamed O. Ghazouani a annoncé mercredi soir un plan de relance e l’économie du pays post-covid-19 qui devra coûter 241 milliards d’anciennes ouguiyas, soit plus de 500 millions d’euros, dont la majorité sera prise en charge par le budget de l’état.

Ce plan sur lequel a planché une commission ministérielle ces dernières semaines sera financé par le budget de l’état et grâce également à l’appui des partenaires au développement.

Ces fonds seront mobilisés sur trois ans (2020-2021-2022), période sur laquelle s’étalera l’exécution du programme de relance économique (30 mois).

Le plan prévoit en 2020 la mobilisation de 70 milliards d’anciennes ouguiyas sur fonds propres de l’état et il a été programmé dans la loi des finances pour cette année.

Pour l’année prochaine (2021) une enveloppe de 110 milliards d’anciennes ouguiyas sera prévue à la charge de l’état à l’exception de 50 milliards prévus dans le cadre de la coopération avec les partenaires au développement.

En ce qui concerne la dernière année (2022), une enveloppe de 63 milliards d’ouguiyas sera mobilisée en partie par l’état à l’exception de 25 milliards qui seront obtenus auprès des partenaires au développement.

Ainsi donc sur l’enveloppe globale (240 milliards) que nécessitera ce programme de relance, 165 milliards sont prévus sur le budget de l’état et 75 milliards dans le cadre de la coopération avec les partenaires au développement.

Dans son adresse mercredi soir aux mauritaniens, le président Ghazouani a révélé les détails des dépenses et les secteurs vers lesquels seront orientés les investissements, mais aussi l’incidence attendue sur l’économie du pays.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page