Actualité

Mauritanie : mouvement de grève au sein de syndicats de l’enseignement

L’instance de coordination commune des syndicats de l’enseignement fondamental et secondaire en Mauritanie a entamé lundi une grève prévue pour durer 5 jours afin de « recouvrer des droits perdus ».

Cette instance, qui regroupe les plus grands syndicats d’enseignement dans le pays, accuse le ministère de l’éducation et de la réforme de l’enseignement de « réticence aux demandes légales des enseignants et professeurs du pays. »

La coordination ajoute que le ministère n’a pas respecté ses engagements antérieurs à l’endroit des enseignants notamment « certaines primes dérisoires et leur paiement à temps ».

Pour l’instance de coordination des syndicats « les vagues promesses ne permettent plus de dissuader les enseignants dans leur mouvement » réaffirmant cependant sa disponibilité au dialogue et appelant le ministère de tutelle à entamer sans tarder un dialogue sérieux avec tous les syndicats afin de satisfaire les doléances urgentes et légales des enseignants.

Les syndicats ont dénoncé les pressions contraires au droit faites ces derniers jours par certains directeurs régionaux de l’éducation et les inspecteurs des moughatas pour empêcher la grève.

Ils ont appelé tous « les enseignants de bonne moralité à participer efficacement à la mobilisation et la sensibilisation pour la réussite de cette grève destinée à arracher les droits ».

Participent à cette grève 5 syndicats de l’enseignement : le syndicat libre des enseignants mauritaniens, l’union générale des employés de l’enseignement, le syndicat indépendant des enseignants du secondaire, l’alliance des enseignants mauritaniens et le syndicat national de l’enseignement secondaire.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page