Actualité

Nigéria : les attaques armées à l’origine de l’exode de près de 65.000 personnes

 

Selon le haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés, les attaques armées au Nigéria ont entrainé l’exode de près de 65.000 personnes.

Des combattants de l’état islamique en Afrique de l’ouest ont attaqué une garnison de l’armée, dans la localité de Damassak, gouvernorat de Borno, trois fois en une semaine, ont incendié des habitations et un bureau appartenant aux nations unies et tué une douzaine de personnes au moins.

Un porte-parole du haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés, après la dernière attaque, la troisième contre la garnison militaire, 80% de la population de la localité, des locaux et des déplacés ont été contraint de fuir.

Selon le commissariat l’insécurité qui prévaut dans cette région a davantage compliqué l’arrivée des équipes d’humanitaires et les aides aux populations dans la région de Borno y compris pour les employés de nations unies qui ont été contraints de quitter momentanément la localité de Damassak ces 7 derniers jours.

La détérioration de la situation sécuritaire dans la région complique grandement la distribution d’aides aux populations d’autant qu’on estime à 8,7 millions le nombre de personnes qui ont besoin d’aides cette année.

L’organisation de l’état islamique qui a fait scission du mouvement Boko Haram en 2016 constitue désormais la principale source de menaces au Nigéria, menant de multiples attaques contre les bases militaires, tuant plusieurs personnes et enlevant d’autres.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page