ActualitéCulture

Pour combattre l’exode et l’enclavement, Tintane oppose le retour aux sources

Les festivités du festival de la musique nomade ont commencé à Tintane, au Hodh El Gharbi, un évènement que son président, Mohamed Vall O. Boukhoussa a qualifié de premier pas vers la réalisation d’un grand rêve, celui que la ville de Tintane et son voisinage, deviennent « la capitale permanente de la culture, du tourisme, de la science et le patrimoine ».

Ould Boukhoussa qui s’exprimait par visioconférence, des occupations l’ayant empêché de voyager, a dit que parmi les plus importants objectifs du festival, le retour dans la région de Tintane de « tous ceux qui ont émigré à cause de l’enclavement de la ville et les difficultés de la vie.

Il a ajouté « j’ai vu ce qui était un rêve irréalisable, se concrétiser, un miracle et je me suis posé la question à quoi pouvait servir une idée si personne n’y croit et ne la traduise dans les faits, car les idées sont au bord de la route comme on dit ».

Le président du festival a remercié ceux qui se sont occupé de son organisation avant d’ajouter que l’idée du festival est toute simple, la simplicité étant source de force, capable de s’infiltrer dans les esprits comme l’eau à travers le sable et s’éparpiller comme le parfum dans l’air.

Le secret de la réussite de ce festival, selon ould Boukhoussa, est la grande participation populaire, ajoutant « c’est un plaisir de voir des participants à ce festival venus de toutes les localités et les collectivités rurales de Tintane, venus bénévolement et sincèrement. »

Il a réaffirmé que cette première édition du festival a permis d’aplanir les plus grandes difficultés et nous avons dépassé le plus grand handicap qui est la barrière psychologique.

« Nous nous sommes rendus compte que nous pouvions travailler ensemble et de faire bouger les choses ou œuvrer pour des objectifs communs ».

Pour sa part Mohamed Lemine O. Sidina, directeur général adjoint de l’office national du tourisme, a déclaré que l’initiative de la jeunesse de la ville de Tintane est un éclair qui fait la lumière sur les grandes capacités de la région, riche par son patrimoine et sa culture, et sa richesse économique, environnementale et touristique longtemps emmagasinée pendant des décennies. »

Il a enfin ajouté que l’ONT a fait sienne cette initiative dans le cadre de la stratégie du gouvernement visant à développer le tourisme dans le pays, notamment le tourisme intérieur, ajoutant que le tourisme contribue à l’apport d’investissement et la mise en place d’un développement local intégré de nature à arrêter l’exode et à fixer les populations dans leur terroir.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page