Actualité

Réponse officielle de la Mauritanie au ministre des affaires étrangères du Polisario

Le ministre de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement, porte parole officiel du gouvernement, Mohamed Lemine O. Cheikh, a déclaré jeudi que seuls les mauritaniens ont le droit d’évaluer les actes commis par les personnalités que le ministre des affaires étrangères du Polisario, Mohamed Salem O. Salek,  a accusé  de « trahison ».

Lors de son point de presse tenu traditionnellement après le conseil des ministres, O. Cheikh a dit que ces personnalités sont mauritaniennes et personne d’autre que les mauritaniens n’a le droit de les évaluer.

Les déclarations du ministre du Polisario concernant le premier député mauritanien au sein du parlement français, Ahmedou O. Babana, Mohamed Fall O. Oumeïr et Dey O. Sidi Baba ont été à l’origine d’une très grande désapprobation au sein de l’opinion publique mauritanienne qui considère que ces propos diffamatoires ont porté préjudice à ces personnalités mais aussi à lui-même.

Les propos du ministre du Polisario sont intervenus alors qu’un journaliste mauritanien l’interrogeait sur l’existence de violations des droits de l’homme dans les camps de Tindouf, dans le sud algérien.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page