ActualitéAfrique

Un contingent de la gendarmerie nationale à Bangui pour se rejoindre la force onusienne de maintien de la paix

Une unité de la gendarmerie nationale a quitté Nouakchott ce samedi à destination de Bangui (Centre Afrique) pour opérer sous la bannière de la force de maintien de la paix des nations unies.

Cette unité qui remplace une unité précédente est composée de 140 éléments dont 11 officiers et des sous-officiers, répartis entre les groupements opérationnel, de la logistique et médical.

Suffisamment équipée cette unité a été formée pour remplir la mission pour laquelle elle a été dépêchée en Centre Afrique.

Au cours des derniers mois cette unité a suivi des entraînements sur la mission qui lui est confiée dont notamment le maintien de la paix, la protection des personnes et des biens, la sécurisation des locaux et les sièges des instances onusiennes et ceux du gouvernement, dans un pays instable.

Le chef d’état-major de la gendarmerie nationale, le général Abdallahi O. Ahmed Aïcha a demandé à ceux qu’il a qualifié d’ambassadeurs de la Mauritanie de préserver les acquis obtenus par les unités qui les ont précédé et de tout déployer pour bien représenter le pays.

Il a salué les performances réussies par cette unité pendant sa formation en prévision de la mission qui lui est confiée et sa capacité et sa détermination à se distinguer lors de cette noble mission.

Les nations unies ont adressé auparavant une lettre à l’état-major de la gendarmerie dans laquelle elles ont salué la participation de la gendarmerie nationale mauritanienne et demandé que sa mission à Bangui soit renforcée.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page