Reportages

Vidéo. Quand les bourreaux de Daech se la coulent douce en Allemagne

La chaîne de TV française M6 vient de diffuser une enquête sur les bourreaux de Daech qui vivent en Europe, et surtout en Allemagne. Une enquête qui soulève plusieurs questions sur l’attitude des autorités allemandes vis-à-vis de terroristes qui ont les mains pleines de sang.

La dernière édition d’Enquête exclusive, l’émission-phare d’investigation de la chaîne M6, est consacrée aux bourreaux de Daech qui ont réussi à s’installer en Europe, et essentiellement en Allemagne. L’enquête, diffusée sur M6 hier soir, dimanche 7 mars, démontre de quelle manière les bourreaux de Daech ont réussi à passer par les mailles du filet en se faisant passer pour des demandeurs d’asile; et comment ils ont fini par être accueillis à bras ouverts.

Les journalistes de M6 qui ont réalisé cet épisode (« Chasseurs de Daech: la grande traque ») ont accompagné une équipe de Syriens, d’anciennes victimes de l’organisation terroriste, qui se sont engagés dans une traque sans merci des anciens coupeurs de têtes de Daech. Une traque que M6 compare à celle qui a visé, pendant des décennies, d’anciens responsables nazis.

Samir, l’inhumain « footballeur »

L’équipe de M6, en compagnie de celle des enquêteurs syriens, est arrivée à localiser deux des principales figures de Daech, confortablement installées en Allemagne.

Samir, enfant gâté avant de rejoindre Daech en 2014 (minute 14:15), avait pour terrible hobby de couper des têtes en public, dans les environs de l’aéroport de Deir Ezzor, puis de les utiliser comme des ballons, pour assouvir sa passion du football. Et il avait aussi la fâcheuse manie de s’en vanter, insupportables vidéos à l’appui.

Aujourd’hui, ce bourreau prépare un permis poids lourd en Allemagne avec des moyens qui ne sont jamais à la portée des autres réfugiés syriens. Malgré les multiples preuves à charge et les divers témoignages (« c’est lui, à un million pour cent », affirme un témoin), le bourreau n’a pas été inquiété par les autorités allemandes.

Madjid, le financier de Daech

Madjid, autre ex-leader de Daech, a été localisé par ceux et celles qui traquent les bourreaux d’Al Baghdadi. Riche comme seuls pouvaient l’être les émirs de l’organisation terroriste, puisqu’il en a été le financier et le logisticien, il a commencé par s’installer en Turquie où il a ouvert une agence de transfert de fonds (voir à partir des minutes 21:00 et 54:00). Cette agence, qui lui a servi de couverture, a aussi servi à transférer en Europe les avoirs des chefs de Daech qui y vivent, en tant que réfugiés, avec de faux passeports.

Aujourd’hui, le dénommé Madjid vit tranquillement en Allemagne où il dispose d’un véritable parc de voitures, et où il a ouvert un salon de massage avec presque zéro client. Une manière, là aussi, de disposer d’une couverture.

Comme dans le cas de Samir, Madjid n’a jamais été inquiété malgré les témoignages et les preuves fournies aux autorités allemandes. Tous les deux bénéficient même de la protection de ces mêmes autorités.

L’incompréhensible laxisme des autorités allemandes

Ces terroristes, au lieu d’être poursuivis pour leurs horribles actes, dont des crimes contre l’humanité, vivent donc paisiblement dans la première puissance en Europe.

Un ancien détenu marocain, qui avait fait allégeance à Daech et qui a été arrêté au Pakistan, mène lui aussi une vie tranquille en Allemagne. L’enquête de M6 ne parle pas de Mohamed Hajib, mais ce dernier appelle régulièrement, depuis l’Allemagne, un pays dont il a même acquis la nationalité, à mener des actions qui montrent qu’il conserve l’idéologie qui l’a conduit au Pakistan totalement intacte.

Dans l’une des vidéos, toujours en ligne sur Internet, Mohamed Hajib appelle ouvertement et sans équivoques les Marocains désespérés qui veulent se suicider, à faire œuvre utile et substituer une mort digne à une mort honteuse. Comment? En mourant en « chahid » (« martyr ») dans la rue. C’est-à-dire soit en se faisant exploser dans un attentat-suicide, soit en tuant le plus grand nombre de personnes, avant d’être neutralisé par les forces de l’ordre.

Comment Mohamed Hajib, ainsi que d’autres bourreaux de Daech vivent en toute impunité en Allemagne? Cela nous amène à avancer deux hypothèses.

Première piste, les services allemands seraient atteints de cécité, et, dans ce cas, il faut s’attendre à toutes les catastrophes. Ces vrais bourreaux de Daech, qui se font passer pour des réfugiés, peuvent à n’importe quel moment réactiver leurs cellules dormantes, et pas uniquement en Allemagne, mais partout en Europe.

La seconde hypothèse serait que les autorités allemandes mèneraient en ce moment une tentative hautement hasardeuse pour manipuler ces terroristes à des fins opérationnelles.

Dans l’un comme dans l’autre cas, le tribut à payer pourrait être très lourd, à la fois pour l’Allemagne et pour d’autres pays.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page