Actualité

Un financement saoudien : 100 millions de dollars pour alimenter en eau la ville de Kiffa

La Mauritanie a signé ce mardi, avec le royaume saoudien à Nouakchott, un accord pour le financement de la première phase du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Kiffa pour un montant de 100 millions de dollars.

Cet accord, signé par le président exécutif du fonds saoudien de développement Soultane Ibn Abderrahmane Al Mourchid, concerne un réseau d’eau long de 250 kilomètres qui devra alimenter 90 localités mauritaniennes qui abritent près de 20% de la population du pays.

L’accord vise à assurer la sécurité hydrique et alimentaire en plus de la réduction des maladies et autres d’épidémies résultant des eaux polluées.

Un ensemble de fonds et de banques saoudiennes avait accepté le programme élaboré pour l’approvisionnement en eau potable de la ville de Kiffa depuis le fleuve Sénégal, un projet qui doit coûter 317 millions de dollars, répartis lors d’une réunion présidée par le fonds saoudien pour le développement saoudien en mars dernier à Riadh.

Ce projet permettra, à l’horizon 2050 de couvrir les besoins de 92 localités dans la zone du projet dont la population est estimée, à l’horizon 2035 à 550.000 personnes.

Le gouvernement mauritanien avait déclaré que ce projet doit réduire les disparités en matière de couverture hydrique dans les deux milieux rural et urbain, ce qui constitue une étape importante vers la réalisation du 6ème objectif du développement durable et créer 1000 opportunités d’emplois permanents et 3000 opportunités d’emplois non permanents.

Le fonds saoudien de développement est l’un des plus importants partenaires au développement de la Mauritanie pour avoir octroyé au pays des dons pour une enveloppe de 151 millions de dollars afin d’exécuter des projets de développement dans les domaines des infrastructures de base, l’eau, l’enseignement et la santé.

Il a également consenti 18 prêts de financement pour une enveloppe de 525 millions de dollars pour l’exécution de 16 projets dans différents secteurs de l’économie mauritanienne.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page