ActualitéMaghreb Arabe

Une délégation officielle américaine pour la première fois dans la ville marocaine de Dakhla

Une délégation gouvernementale américaine s’est rendue dimanche dans la ville marocaine de Dakhla, la première visite du genre depuis que les Etats Unis ont reconnu la marocanité du Sahara et décidé d’ouvrir un consulat dans la ville de Dakhla.

Cette délégation, conduite par le sous-secrétaire d’état chargé des questions du proche orient et de l’Afrique du nord David Schenker et l’ambassadeur américain au Maroc David Fisher, était accompagnée du ministre marocain des affaires étrangères Nacer Bourita.

La délégation a visité le futur siège du consulat américain à Dakhla, après une visite effectuée samedi dans la ville d’Aioun.

Elle a tenu une conférence de presse commune au cours de laquelle Schenker a déclaré que le Maroc est un partenaire stratégique pour la stabilité régionale.

Le responsable américain a ajouté que la relation entre les Etats Unis et le Maroc est fortement pérenne et en perpétuelle renaissance et que les meilleures années ensemble sont à venir.

Il a rappelé que 2021 coïncide avec deux siècles depuis l’ouverture par les Etats Unis d’une représentation diplomatique au Maroc, la plus ancienne institution diplomatique américaine de par le monde.

« Les derniers développements, a encore le responsable américain ont été possibles grâce à la justesse des choix du roi Mohamed VI qui a mis en place un programme audacieux à long terme lors des deux dernières décennies et son appui constant aux questions d’intérêt commun comme par exemple la paix au Proche Orient et en Afrique, la stabilité et au développement de même que la sécurité régionale ».

Pour sa part l’ambassadeur américain au Maroc a dit que cette visite intervient un mois après la signature, par le président Trump d’une déclaration historique reconnaissant la souveraineté marocaine sur les territoires du sud, ajoutant que la position américaine est intervenue après des mois de négociations.

Il a ajouté que la visite de la délégation américaine au Sahara est destinée à consacrer sur le terrain l’annonce du président Trump à travers l’élargissement de la présence du gouvernement des Etats Unis dans les régions marocaines du sud.

Le diplomate américain a révélé que toutes les administrations américaines depuis le président Bill Clinton ont appuyé le plan d’autonomie marocain comme solution réussie pour réaliser la paix.

Il a ajouté que depuis l’administration du président Obama il a été entamé fondamentalement un investissement dans l’avenir des régions du sud grâce à des financements dans le cadre de l’initiative du partenariat au Proche orient relevant du ministère des affaires étrangères.

Pour l’ambassadeur américain l’ouverture d’un consulat marocain à Dakhla est « une autre étape importante sur la voie du renforcement du partenariat entre les deux grands états ».

Il s’est réjoui d’être le premier ambassadeur américain à se rendre au Sahara et à consolider l’amitié historique entre le Maroc et les Etats Unis.

Le consulat américain a entamé virtuellement sa mission à travers le système VIRTUAL PRESENCE POSTS en application du décret présidentiel américain consacrant l’ouverture du consulat de Washington dans la ville marocaine de Dakhla.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page