ActualitéAfrique

Victime des pressions diplomatiques

Des sources diplomatiques à New York ont annoncé la mort mercredi de l’ambassadeur ivoirien aux nations unies, Bernard Tano Boutcho à l’âge de 67 ans, dans un hôpital de la ville.

Une source proche du diplomate, transféré en décembre dernier de la Russie aux nations unies, révèle que celui-ci  était stressé depuis qu’il avait été convoqué par son gouvernement pour consultation.

Depuis cette date, et sur instruction de son pays, il s’était abstenu de voter à propos de la Syrie, ce que d’autres membres du conseil avaient désapprouvé.

A son retour de la Côte d’Ivoire, la situation du diplomate s’est détériorée et il a été hospitalisé avant de décéder mercredi.

Le conseil de sécurité a décidé d’observer ce jeudi une minute de silence à la mémoire du diplomate ivoirien.

Avant son arrivée aux nations unies, Bernard Tano Boutcho avait occupé différents postes diplomatiques en Russie, et dans les pays de l’ancienne union soviétique.

Il a également été ambassadeur de son pays en Egypte, chargé d’affaires de son pays au Soudan et a occupé différents postes dans l’administration ivoirienne.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page