Opinion

Ahmed Kelly : Un parcours remarquable

( Dr Mohamed El Moctar O. Bah)

Il m’a été donné l’opportunité de lire, avec plaisir et nostalgie, le premier tome d’un livre qui retrace le parcours de mon jeune frère et ami Ahmed Kelly Ould Ismail Ould Cheikh Sidiya.

Dès les premières pages de cet ouvrage j’ai découvert un travail remarquable, un langage précis et un style attachant.

Il donne un aperçu sur un pan de l’histoire religieuse et culturelle d’une famille dont le rayonnement a éclairé les grands esprits de ce pays durant des décades.

Haroun, dans ses récits d’historien, en a donné des exemples édifiants, quant à Ahmed Kelly, il s’est contenté, par pudeur et retenue, de nous inviter sous la tente de cette grande dame qu’était Madame Channa, sa grand-mère, qui y recevait en maîtresse de céans, avec beaucoup d’hospitalité et de générosité

L’illustre ancêtre de Haroun et d’Ahmed Killy,  Cheikh Sidi Mohamed, Bedda,  fut l’un des plus éminents poètes et une sommité de la littérature Mauritanienne de tous les temps.

Les talentueux poètes Mauritaniens n’ont cessé de chanter les louanges de cette glorieuse famille depuis l’époque de Cheikh Sidiya El Kebir jusqu’à nos jours.

La tradition d’érudition de la famille d’Ahmed Kelly, lui a permis d’allier une connaissance de haute tenue des sciences religieuses et celle d’un enseignement moderne en phase avec son temps

Il est le petit fils chéri  de Cheikh Abdallah, cette grande figure qui domina la vie politique et culturelle de la Mauritanie durant un demi-siècle de son histoire.

J’ai eu le privilège de collaborer avec cet érudit, pour la création de l’Institut de Boutilimit où j’ai été le premier Directeur des études et lui le Directeur-Fondateur. Attentionné, il ne cessait de me rappeler les liens étroits et séculaires entre nos deux familles,  

J’ai été témoin et acteur de la réalisation de ce grand projet dont on tend aujourd’hui, malheureusement, à oublier l’incontestable et important apport sur les plans scientifique et culturel pour le pays.

Ahmed Kelly a, au cours de son remarquable parcours dans la haute administration, été un « enfant ministre », avant son passage à la Présidence comme secrétaire général et son départ prémonitoire avant l’ouragan.

Je partage la haute opinion qu’il a de feu le Président Mokhtar Ould Daddah pour sa rigueur, sa modestie et son humanisme, Mokhtar avec qui j’ai conservé une grande amitié durant tout notre parcours politique mouvementé.

Je félicite Ahmed Kelly pour cet agréable exposé de son riche parcours, au cours duquel il a participé activement à la construction d’un état en lutte, après l’ère coloniale, pour recouvrer son identité culturelle et récupérer  l’héritage légué  par ses érudits.

Appartenant à l’éminence famille de Cheikh Sidyia, et pourvu de cette riche expérience, Ahmed Kelly est encore appelé à jouer un rôle de premier ordre dans cette œuvre passionnante et inachevée de construction et de consolidation de l’Etat mauritanien. 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page