Actualité

Aide japonaise à la Mauritanie : 420 millions MRO pour financer des projets dans les zones frontalières

Le gouvernement japonais a donné jeudi son accord pour le financement de projets de développement dans les zones frontalières mauritaniennes pour une enveloppe totale de 420 millions MRO en faveur du programme « LEHDADA » exécuté par le commissariat à la sécurité alimentaire.

Cette annonce a été faite lors d’une cérémonie à laquelle a assisté Fatimetou mint Khattri, commissaire à la sécurité alimentaire et l’ambassadeur du Japon en Mauritanie Norio Ahara.

Prenant la parole à cette occasion la commissaire à la sécurité alimentaire s’est félicitée de l’accord du gouvernement japonais pour le financement du portefeuille des projets de développement des localités de la bande frontalière dans le cadre du programme LEHDADA exécuté par le CSA.

Elle a ajouté que cet appui du gouvernement japonais ajoute une pierre à l’édifice de la coopération entre les deux pays conformément à la volonté de leurs dirigeants et pour le bien de leurs deux peuples amis.

Elle a ajouté que l’aide et le soutien aux populations vulnérables figure en bonne place dans les priorités du président Mohamed O. Cheikh El Ghazouani figurant dans son programme électoral.

Mint Khattri a rappelé que son institution a exécuté un ensemble de programmes et de projets au profit des populations les plus vulnérables et qui ont eu des impacts perceptibles sur les populations nécessiteuses.

Pour sa part l’ambassadeur du Japon en Mauritanie Norio Ahara s’est félicité du financement de ces projets par son pays réaffirmant la détermination du gouvernement japonais à poursuivre son appui pour les efforts de développement déployés par la Mauritanie.

Il s’est déclaré convaincu que le programme LEHDADA sera réalisé à temps et avec la transparence requise car le CSA a su gérer avec compétence les programmes de l’aide alimentaire japonaise.

Cette aide a encore dit le diplomate japonais va contribuer au développement des infrastructures de l’approvisionnement en eau dans les zones bénéficiaires et permettra par ailleurs d’accroître la production agricole, les revenus des citoyens en finançant certains projets générateurs de revenus.

Il a réaffirmé que le Japon apprécie les efforts déployés par le gouvernement mauritanien pour développer ces zones affectées par les conditions climatiques et mondiales inappropriées, avant de rappeler que son pays accordait annuellement une aide alimentaire à la Mauritanie depuis 1981.

Le programme pour le développement des zones de la bande frontalière avec le Mali, réalisé par le CSA, bénéficie à 272 villages dans les wilayas des deux Hodh, l’Assaba et le Guidimakha.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page