ActualitéSahel

Burkina Faso : démission du gouvernement en pleine crise politique, sociale et sécuritaire

Le gouvernement burkinabé a présenté mercredi sa démission au président Roch Marc Christian Kaboré alors que le pays vit une crise politique et sociale aigue, aggravée par la dégradation de la situation sécuritaire.

Selon l’agence burkinabé de presse qui a annoncé cette nouvelle le chef de l’état a chargé le premier ministre démissionnaire et son gouvernement de continuer à gérer les affaires courantes en attendant la nomination d’un nouveau premier ministre.

Le gouvernement qui vient de démissionner avait été nommé en 2019.

En sortant de chez le président auquel il venait de remettre la démission de son gouvernement, le premier ministre a appelé les burkinabé à appuyer le président et de soutenir le gouvernement qui sera mis en place.

Cette démission intervient quelques semaines après que le président Kaboré ait annoncé un prochain remaniement ministériel afin de mettre en place un gouvernement plus dynamique et plus solide dans la lutte contre le terrorisme.

Les autorités burkinabés sont fortement critiquées par la population à cause de la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays après la multiplication des attaques menées depuis 2015 par les groupes armés affiliés à Al Qaida et Daech.

Des manifestations populaires se sont déroulées ces dernières semaines dans plusieurs villes du Burkina Faso, après une attaque qui a couté la vie à une cinquantaine de personnes.

Les manifestations réclamaient notamment la démission du gouvernement et pour certains même celle du président de la république qui avait entamé l’année dernière son deuxième mandat.

Afin d’absorber la colère de la rue, le président Kaboré a promis des réformes profondes au niveau de l’armée et la gendarmerie et la mise en place d’un gouvernement plus solidaire.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page