Actualité

Ghazouani : « la contribution du secteur industriel au PIB a baissé de 1O,7% à 9,4%

Le président mauritanien Mohamed O. Cheikh Ghazouani a déclaré que la Mauritanie, comme tous les pays du monde, a été impacté par la pandémie du coronavirus, réduisant le PIB de 10,7% à 9,4%.

Le président Ghazouani qui s’exprimait lundi lors de la séance d’ouverture des travaux du sommet mondial sur l’industrie et l’industrialisation à Doha, a dit que la Mauritanie se base essentiellement sur les industries extractives et sur de petites et moyennes unités industrielles alimentées par des produits locaux.

Le président mauritanien a ajouté que son pays œuvre à promouvoir ce secteur dans le cadre d’un programme élargi qui prévoit une diversification de l’économie pour l’aider à résister et à accroître sa productivité conformément à l’exigence du développement durable demandé.

« Notre stratégie dans ce domaine, a ajouté le président Ghazouani, vise à augmenter sensiblement la contribution du secteur industriel au produit intérieur brut en développant les industries de transformation des produits du secteur primaire, en appuyant les capacités compétitives de nos établissements industriels et en créant un environnement approprié aux investissements nationaux et étrangers.

Elle prévoit également la promotion des ressources humaines et le lancement de grands projets à caractère industriel prometteurs et un revenu environnemental comme le projet pour la production de l’hydrogène vert.»

Il a renouvelé sa conviction que l’innovation numérique peut aider au lancement des capacités innovantes de la jeunesse, rappelant la création d’un ministère pour la transformation numérique et l’innovation qui travaille à la mise en place d’un environnement numérique de base, moderne et fort à même de garantir des services rapides et de qualité qui soient à la portée de tous.

Le président mauritanien a cependant rappelé les importants défis auxquels font face dont le plus important est sans doute la difficulté d’obtenir les grands investissements que requièrent la transformation numérique et le développement industriel dans un pays où se bousculent les priorités de développement et qui fait face aux conséquences dramatiques de la pandémie du coronavirus.

Le président mauritanien a remercié les Emirats arabes unis pour l’avoir invité à ce sommet mondial de l’industrie et de l’industrialisation, avant d’ajouter que les Émirats arabes unis, en accueillant l’Expo et le Sommet de l’industrie, « prouvaient leur clairvoyance et leur efficacité tournées vers l’avenir. »

Il a enfin conclu que l’industrie était le pilier essentiel qui contribue à la création d’une valeur ajoutée.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page