Actualité

Hausse des prix du carburant en Mauritanie : le gouvernement se justifie

Le gouvernement mauritanien a justifié l’augmentation des prix du carburant à la pompe décidée vendredi par la hausse constante des cours mondiaux du pétrole, ce qui avait entrainé des dépenses qui n’étaient pas budgétisées cette année.

Une justification donnée par le ministre des finances, Isselmou ould Mohamed M’Badi, lors d’une conférence de presse vendredi, au cours de laquelle il a précisé que la hausse des prix des hydrocarbures sur les marchés mondiaux a perturbé le budget de l’état au sein de laquelle il n’a pas été prévu la prise en charge d’une subvention totale des prix des hydrocarbures.

Il a révélé que la subvention des hydrocarbures a couté à l’état 42 milliards MRO pour le premier semestre de cette année, ajoutant que malgré la hausse continue des prix sur le plan mondial, le gouvernement a continué à subventionner ces produits.

Le ministre a rappelé que le gouvernement, lors de sa réunion de jeudi, avait adopté un projet de loi de finance rectificative pour cette année afin de consacrer 138 milliards d’ouguiyas à faire face à la hausse des prix de l’énergie sur le plan mondial.

Il a encore dit qu’il était nécessaire d’opérer des modifications du budget notamment au niveau de l’appui, en réduisant les dépenses budgétaires au niveau de la consommation.

Ould Mohamed M’Badi a estimé que les augmentations consacrées sont relatives, ajoutant que l’état continuera toujours de subventionner les hydrocarbures dans une large proportion.
Le prix du gasoil a augmenté de 11,5 MRU et celui de l’essence de 13 MRU.

Le ministère mauritanien du pétrole, de l’énergie et des mines avait affirmé vendredi, en annonçant les augmentations des prix des hydrocarbures à la pompe, que l’état continuait à subventionner les prix des hydrocarbures à raison de 29 MRU le litre du gasoil et 21,5 MRU celui de l’essence par rapport aux prix du marché mondial.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page