ActualitéAfrique

La CEDEAO suspend la Guinée et dépêche une mission à Conakry

La communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) a décidé de suspendre la Guinée Conakry des instances de l’organisation et de dépêcher une mission ce jeudi dans la capitale guinéenne pour discuter avec les nouvelles autorités du pays.

Ces mesures ont été annoncées par le ministre burkinabé des affaires étrangères Alpha Barry après avoir pris part à un sommet des pays membres de cette organisation.

Le ministre a révélé qu’une délégation de haut niveau se rendra ce jeudi à Conakry pour discuter avec les nouvelles autorités et qu’à l’issue de cette visite, dont la durée n’a pas été fixée, l’organisation réévaluera sa position.

le chef de la diplomatie burkinabé a ajouté que les dirigeants de la CEDEAO ont demandé le respect de l’intégrité du président Condé déposé par les militaires dimanche et de le libérer immédiatement de même que les autres personnes détenues.

Ils ont également demandé l’adoption d’un processus permettant un retour rapide à un régime constitutionnel normal.

Absence de sanctions

Les dirigeants de l’organisation n’ont cependant pas imposé des sanctions économiques immédiates à la Guinée comme cela avait été le cas avec le Mali après le coup d’état au mali en août 2020.

Le chef de la junte militaire guinéenne, Mamady Doumbouya, un ancien officier de la légion étrangère française s’est engagé à mettre en place un gouvernement d’union nationale de transition sans donner davantage de précisions sur la date.

Il faut noter ce geste des putschistes en direction des opposants civils au président déchu, la libération par les militaires mardi de 80 détenus politiques emprisonnés par l’ancien président pour avoir pris part à une campagne de protestation contre les modifications constitutionnelles qui ont permis à Alpha Condé de briguer un troisième mandat.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page