Actualité

Le président de la CENI : « il y a eu des lacunes lors des élections »

Le président de la commission électorale nationale indépendante, Mohamed Vall O. Bellal a déclaré que des lacunes ont été constatées lors des dernières élections, relatives au financement des campagnes électorales des candidats et l’implication de certains militaires et fonctionnaires dans l’action politique.

Lors d’une conférence de presse lundi, O. Bellal a dit que ces élections ont révélé certaines lacunes et insuffisances qui méritent d’être examinées à fond.

Il a cité, pour l’exemple le non respect des plafonds autorisés lors des campagnes électorales, le non respect de la loi relative à l’incompatibilité entre certaines fonctions militaires et civils avec l’action politique et électorale.

Le président de la CENI ajoute cependant qu’une première lecture des résultats de ces élections fait apparaître certains points positifs, comme par exemple la participation politique jamais atteinte, en plus de l’entrée de forces politiques au parlement, dans les conseils régionaux et municipaux.

Mohamed Vall O. Bellal a évoqué ce qu’il a appelé un vent de renouveau dans le paysage politique national, soulignant le rôle dynamique que jouent désormais les organisations de la société civile, les organisations de jeunesse et les réseaux sociaux.

Le président de la CENI a souligné la naissance chez les mauritaniens d’une nouvelle prise de conscience aussi bien dans les milieux urbains et ruraux.

 

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page