Actualité

Le président Ghazouani : « le pont de Rosso va consolider la coopération et l’intégration africaines »

Le président mauritanien Mohamed O. Cheikh Ghazouani a déclaré, lors du lancement des travaux de construction du pont de Rosso, que ce projet permettra de consolider « la coopération et l’intégration » africaines, ajoutant qu’il constitue un tronçon de l’axe de l’autoroute Le Caire-Dakar.

Ould Ghazouani a donné le coup d’envoi de ce projet en compagnie de son homologue sénégalais Macky Sall à Rosso Mauritanie sur la rive nord du fleuve Sénégal.

Dans un discours prononcé lors de la cérémonie de lancement des travaux, le président mauritanien a déclaré « je voudrai d’abord, monsieur le président et cher frère Macky Sall vous adresser nos sincères remerciements et notre considération pour avoir accepté de nous honorer de votre présence lors du lancement des travaux du projet du pont de Rosso ».

Le président mauritanien a encore dit que ce projet entre dans le cadre « des efforts constants déployé par la Mauritanie pour renforcer les liens commerciaux et fraternels qui unissent nos deux peuples de tout temps avant même la naissance de nos deux états. »

Le chef de l’état mauritanien a ajouté que les populations des deux rives du fleuve pendant des siècles d’échanges économique, culturel, social et religieux n’ont jamais considéré ce fleuve comme une séparation mais plutôt une source commune qui nourrit les relations qui les réunit et les unissent.

Il a ajouté que « la construction du pont répond à une nécessité économique urgente, et à une réalisation tangible de développement, en réponse aux aspirations de nos deux peuples », notant qu’il contribuera à faciliter la circulation des personnes et des biens.

Le président Ghazouani a encore dit que les bacs de Rosso qui reliaient les deux villes de Rosso pendant plusieurs décennies ont facilité la circulation des personnes et des biens.

Cependant la croissance rapide ces dernières années du transport sur cet axe qui lie l’Europe et le Maghreb arabe et l’Afrique au sud du Sahara a rendu urgent la nécessité de construire une infrastructure à la hauteur de la pression des échanges, à nos grandes aspirations de croissance et de développement durable.

Le président Ghazouani a rappelé que l’axe Le Caire-Dakar fait partie du réseau de la route transcontinentale développée par la commission économique des nations unies pour l’Afrique longue de 8636 kilomètres, d’autoroute tout au long de la côte de la méditerranée en Afrique du nord et qui se poursuit en direction de la côte de l’océan atlantique en Afrique de l’ouest.

Les rapports disponibles estiment que cet axe est pratiquement achevé à l’exception de quelques kilomètres au point de passage de Ghergaratt à la frontière maroco-mauritanienne dans la zone tampon, en plus du pont de Rosso dont les travaux ont été lancés ce mardi.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page