Actualité

Nouadhibou : financement japonais de 5 milliards d’ouguiya pour la réalisation d’un laboratoire piscicole

Les travaux pour la construction de laboratoires d’inspection et d’analyse au profit de l’Office national d’inspection sanitaire des pêches et des produits halieutiques ont commencé lundi à Nouadhibou, grâce à un financement du Japon pour une enveloppe financière de cinq milliards d’anciennes ouguiyas.

Selon l’ambassade du Japon en Mauritanie ce financement permettra la construction de laboratoires d’inspection et d’analyse et modernisera les équipements de l’office national chargé de l’inspection sanitaire des produits de pêche, de la pisciculture afin de renforcer ses capacités dans le domaine de l’inspection et l’analyse des produits halieutiques.

Le ministre des pêches et de l’économie maritime Dy ould Zeine a procédé à la pose de la première pierre de ce projet avec l’ambassadeur du Japon en Mauritanie Ihara Norio.

Le ministre avait signé samedi un accord avec une société japonaise pour le lancement effectif des travaux.

L’ambassade du Japon a ajouté que la coopération mauritano-nippone dans le domaine de la pêche est le symbole de l’amitié entre les deux pays, ajoutant que Tokyo avait œuvré depuis les années 70 et de manière continue à réaliser les grands projets dans ce domaine, notamment la construction du port de Nouadhibou, la marché du poisson à Nouakchott ce qui a fait du secteur de la pêche l’un des plus importants piliers de l’économie mauritanienne, couvrant 30% des recettes du pays en devises.

L’ambassade réaffirme que le Japon va poursuivre cette coopération historique avant d’ajouter que Tokyo, depuis 1977 a octroyé à la Mauritanie, sous forme de dons 600 millions de dollars américains.

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page