Actualité

Le retour à la raison…

La récente décision rendue par la cour européenne de considérer les atteintes aux symboles sacrés des musulmans, a été saluée par l’érudit Mohamed Vall dit Bah qui a apprécié, à sa juste valeur cette décision européenne.

Dans une lettre adressée à cette institution, l’érudit considère parfaitement judicieux l’arbitrage entre les deux parties.

Ci-dessous  la traduction de cette lettre du saint homme

 

Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux,

 

La mesure prise aujourd’hui par les pays occidentaux, à travers la cour européenne des droits de l’homme, de considérer l’atteinte aux symboles sacrés de l’Islam comme un crime ne relevant en rien de la liberté d’expression, constitue en réalité une action positive et un pas important vers le renforcement de la paix, la diffusion de l’esprit de sérénité et de tolérance entre les peuples du monde et le rejet de la violence et de l’extrémisme.

Nul doute que l’arbitrage qu’ils ont réalisé entre les deux parties de cette affaire a été parfaitement judicieux. On ne saurait en effet accorder à un individu pleine latitude de nuire –peu ou prou- aux autres, a fortiori de les attaquer de plein fouet et de porter atteinte à leurs croyances et à leurs constantes sacrées. Une liberté qui atteindrait un tel stade correspondrait  à celle dont quelqu’un a dit, lors de la publication des caricatures maudites :

« Ils prétendent que la liberté de la presse….. »

Il est évident pour toute personne sensée que toute atteinte à un individu  constitue une violation de ses droits, mesurable à l’aune des dommages qui lui sont occasionnés, quelles que soient leur nature et leur origine. Or, un Musulman ne pourrait subir une nuisance plus grande que l’atteinte à son Noble Prophète, notre Maitre, Paix et Salut sur Lui. Une telle atteinte constitue la plus grave violation des droits du Musulman.

Les Musulmans sont en effet disposés à sacrifier leurs propres personnes et leurs parents pour le défendre PSL et leur amour pour lui constitue l’un des principaux piliers de leur religion hanifia (continuité de celle d’Abraham, Salut sur lui) tolérante. Dans ce sens, l’Islam a offert, à travers ses nobles enseignements, les meilleurs exemples de respect des droits de l’homme, de maintien des pactes et engagements, de prise en considération des sensibilités. On en trouve de parfaites et d’innombrables illustrations à l’ère du Prophète PSL et à celle des Califes bien guidés qui lui ont succédé. L’auteur du poème précédemment cité déclare à ce sujet :

Il a apporté l’Islamet le Salam (paix)

Et la Miséricorde offerte au genre humain

Sa communauté a, avant toutes les autres

Respecté les pactes et les engagements

Le puissant ne peut aspirer à léser le faible

Sa religion hanifia l’en empêche

Pour ce qui est des droits et des obligations, c’est l’égalité,

Dans sa norme, entre les faibles et les forts.

 

Ainsi, la décision de la Cour prouve-t-elle que la force des Musulmans réside dans leur ferme attachement au pacte d’Allah, leur respect des règles de l’Islam, leur endurance qui surpasse celle de tous ceux qui leur veulent du mal, leur croyance en la Majesté d’Allah et en Sa Grandeur et leur ferme conviction qu’à la fin, le bonheur sera pour les pieux.

Cette décision dissipe également les derniers doutes de ceux qui en ont encore à propos de l’importance du puissant sursaut avec lequel les Musulmans ont fait face aux actes dépravés lorsqu’ils ont aperçu les lueurs des flammes à travers leurs cendres et se sont élancés pour les éteindre. Commeil a bien dit  celui qui a affirmé :

 

Je leur ai lancé mon ordre au tournant d’Al-Liwa

Mais ils n’ont pu discerner la raison que le lendemain matin

 

Un autre poète a dit :

Les âmes ne se départissent de leur égarement

Que s’il y a en leur sein quelqu’un pour les dissuader

 

L’état  mauritanien, mu par ses motivations religieuses, a réalisé, grâce à Allah le Très Haut, le danger que représente cette situation, et y a mis fin au moment opportun. Nous nous félicitons pour la primeur qu’il a enregistrée dans cedomaine en promulguant la loi relative à l’atteinte au sacré. Il a en effet amendé l’article 306 du code pénal mauritanien de façon explicite, l’adaptant aux normes de la Charia islamique et la hissant à la hauteur de la volonté et des aspirations des peuples musulmans.

 

Puisse Allah les rétribuer pour le service qu’ils ont rendu à l’Islam et aux Musulmans à travers cette mesure !Puisse-t-Il en faire une parole perpétuée dans les générations de ce pays et de l’ensemble des pays musulmans !Puisse-t-il nous guider tous vers ce qui Le satisfait !Puisse-t-il prémunir notre pays contre les tentations et les différentes catastrophes !

 

 

i

 

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page