ActualitéMaghreb Arabe

Le souverain marocain : « nous ne permettrons à personne d’offenser l’Algérie »

Le roi du Maroc, Mohamed VI a déclaré que son pays ne permettra jamais à quelqu’un d’offenser le peuple algérien, ajoutant qu’il aspire à entretenir des relations normales avec l’Algérie.

Le souverain marocain qui s’exprimait à l’occasion de la fête du trône samedi soir, a dit que Rabat tient à sortir de cette situation et à favoriser le rapprochement et l’entente entre les deux peuples.

Il a invité les marocains à continuer d’afficher les valeurs de fraternité, de solidarité et de bon voisinage, avec « les frères algériens, à qui nous assurons qu’ils trouveront toujours le Maroc et les Marocains à leurs côtés, en toutes circonstances et dans toutes les conditions ».

Mohamed VI a encore dit que les frontières qui séparent les deux peuples frères marocain et algérien ne seront jamais des frontières qui empêchent un climat de communication et d’entente entre eux, mais seront des ponts porteurs de l’avenir du Maroc et de l’Algérie donnant l’exemple aux autres peuples maghrébins.

« Ceux qui entretiennent des allégations accusant le Maroc de vouloir offenser l’Algérie et les algériens, le font de manière irresponsable, cherchant allumer le feu de la discorde entre les deux peuples frères » a notamment déclaré le souverain marocain.

A propos de l’économe, le roi Mohamed VI a invité le gouvernement marocain à encourager les exportations, à relever la production nationale, œuvrer à attirer les investissements étrangers, aplanir les difficultés qui les entravent, affirmant que certaines de ces difficultés sont voulues afin de servir des intérêts personnels.

Il a ajouté que le Maroc a pu dépasser les impacts de la pandémie du coronavirus et que l’état a octroyé des aides directes aux citoyens et a exécuté un programme d’assurance maladie qui a bénéficié, en moins d’un an, à 6 millions de marocains.

Le roi Mohamed VI a appelé à consolider les mécanismes de la solidarité nationale et à faire face avec détermination et responsabilité aux spéculations et les manipulations des prix.

Le souverain marocain a réaffirmé l’intérêt porté par l’état aux droits des femmes, qui ne se font pas au détriment des hommes, affirmant que le « Code de la famille », qui repose sur un équilibre entre toutes les parties.

« Je n’autoriserai pas ce que Dieu a interdit et je n’interdirai pas ce qu’il a autorisé » a notamment déclaré le roi Mohamed VI avant d’ajouter que la loi a été établie conformément aux préceptes de la charia et à la particularité de la société marocaine.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page