Actualité

Les délégués du personnel de la Mauritel : « la société abuse et n’a fait aucune proposition pour résoudre la crise »

Les délégués du personnel de la société MOOV MAURITEL en grève, ont accusé la direction de la société de mystifier l’opinion publique avant d’ajouter qu’elle n’a formulé aucune proposition qui puisse permettre de sortir de la crise, alors que la société, dans un communiqué publié vendredi avait déclaré que les employés avaient refusé une bonne offre relative à une augmentation des salaires faite la semaine dernière.

Dans un communiqué publié vendredi, les délégués déclarent avoir découvert un communiqué de la direction marocaine de MAURITEL mystifiant l’opinion publique, dans lequel elle se soustrait à ses obligations envers ses clients et ses partenaires, tout en accusant ses travailleurs dont leur seul pêcher est celui d’avoir exercé leur droit légitime à la grève.

Les délégués ajoutent que ce mouvement de grève, suivi à 100% par le personnel, est intervenu après avoir épuisé tous les moyens légaux ces dernières années.

Selon les délégués, seuls quelques employés, qu’on peut compter sur les doigts d’une main, n’ont pas suivi le mouvement, justifiant ainsi l’exception qui confirme la règle.

Selon les délégués la direction n’a fait aucune proposition de sortie de crise, mais s’est plutôt rétracté quant à la signature d’un accord légalisé par l’inspection régionale du travail, consacrant ainsi une étape provocatrice, non seulement à l’endroit du personnel mais aussi aux instances de contrôle du gouvernement.

Les délégués estiment que la société « trompe l’opinion publique en faisant croire que la direction est à même d’assurer un niveau de qualité des services pendant la grève de tout le personnel, ce qui est impossible. »

Ils tiennent la direction pour responsable « d’atteinte aux intérêts économiques du pays et de l’hypothèque des droits des clients à cause de son intransigeance, son arrogance et l’ignorance des faits ».

Le communiqué salue ce qu’il a appelé « le rôle professionnel et constructif joué par les instances de tutelle et de contrôle concernées par le dossier » réaffirmant leur disponibilité permanente et constante à s’asseoir à la table des négociations afin de parvenir à un accord qui puisse permettre de résoudre la crise et à mettre sur place des mécanismes capables de prévenir dans l’avenir de telle situation.

 

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page