ActualitéSahel

Mali : plus d’une trentaine d’hommes armés tuée par les forces françaises

Le président français Emmanuel Macron a annoncé samedi, dans la capitale ivoirienne, la mort de 33 hommes armés dans la ville malienne de Mopti, dans le cadre d’une opération menée par la force Barkhane.

Le chef de l’état français qui s’exprimait devant la colonie française se trouvant à Abidjan a dit que les soldats français avaient réussi à libérer des gendarmes maliens qui étaient détenus par les hommes armés et ont fait un prisonnier parmi eux.

Vendredi, le président Macron avait déclaré qu’l souhaitait donner une nouvelle impulsion à la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel lors du prochain sommet des chefs d’état des pays du Sahel prévu en janvier prochain dans le sud-ouest de la France.

S’adressant vendredi à un millier de soldats français dans la base de Port-Boué auprès duquel il avait décidé de passer la fête de Noël, le président Macron a émis l’espoir qu’il puisse donner d’avantage de profondeur et d’engagements à cette opération afin de gagner la lutte indispensable pour la stabilité du Sahel et sa sécurité mais plus généralement toute la région et l’Europe.

Il a jouté que l’objectif du sommet du 13 janvier prochain avec les chefs d’état du G5 Sahel est de réexaminer le cadre politique et stratégique de l’opération, ajoutant que sans l’engagement politique de ces derniers il est impossible d’agir efficacement au Sahel.

Après Abidjan, le chef de l’état français fera une escale de quelques heures à Niamey où il s’entretiendra avec son homologue Mouhamedou Issoufou.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page