Actualité

Mauritanie : le président du parti au pouvoir définit les contours de sa future politique

Le président du parti union pour la république, récemment élu à la tête du parti au pouvoir, Sidi Mohamed O. Taleb Amar, a dit que celui-ci accompagnera la normalisation politique que vit le pays, réaffirmant son attachement à la politique d’ouverture, et à défendre le gouvernement et le programme du président de la république Mohamed O. Cheikh Ghazouani.

Devant des dizaines de journalistes mauritaniens et étrangers a dit que sa formation politique poursuivra sa politique d’ouverture qui lui avait permis de consolider ses rangs et à les renforcer ajoutant qu’ils œuvreront à consolider la majorité présidentielle pour une gouvernance forte.

Interrogé à propos des relations de son parti avec l’opposition, O. Taleb Amar a dit « nous respectons toutes les forces qui constituent celle-ci et nous la considérons comme une opposition qui surveille et dont les approches diffèrent des nôtres sans la taxer cependant de traitrise »

Répondant à une question à propos de l’absence du président de la commission chargée de gérer le parti Seyidna Ali O. Mohamed Khouna et son adjoint Boidjel O. Houmeid à la reprise des travaux du congrès du parti, le président de l’UPR a dit qu’il s’agit de membres qui se sont absentés à une activité du parti et « leur absence ne nous intéresse pas  dès l’instant où 25 membres de la commission étaient présents à cette réunion».

Le président de l’UPR a évité de s’adresser à l’ancien président Mohamed O. Abdel Aziz et, en réponse à une question relative à l’appartenance du siège du parti à O. Abdel Aziz, O. Taleb Amar a dit qu’il n’était pas encore édifié sur le patrimoine foncier du parti mais il a réaffirmé que dans tous les cas le siège est soit un patrimoine du parti ou l’objet d’un bail, et qu’il n’y a pas une troisième alternative.

Interrogé sur les récentes invitations adressées à l’opposition par le premier ministère à travers le ministère de l’intérieur, le président de l’UPR a rappelé que les membres du gouvernement sont en même temps des délégués et des membres du conseil national du parti, avant d’ajouter que dans un pays comme le nôtre, le parti au pouvoir, « le gouvernement et le parlement constituent une seule équipe qui travaille ensemble. »

Le président de l’UPR a évoqué les défis auxquels fait face la Mauritanie, le changement climatique, la sécurité et le développement.

Le président du parti au pouvoir a enfin ajouté que sa formation politique œuvrera, avec l’aide du gouvernement, à élaborer une approche pour faire face à tous ces défis.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page