Actualité

Mauritanie : Près de 10.000 candidats pour le recrutement de prestataires de services pour l’enseignement

Un concours pour le recrutement de prestataires de services pour l’enseignement à l’intérieur du pays a été organisé dimanche à Nouakchott.

Ils sont 5988 candidats pour 3000 postes disponibles pour l’enseignement fondamental et 4084 pour 2030 places pour l’enseignement secondaire.

Deux ministres en charge de ce secteur de l’éducation ont visité dimanche les centres d’examen à Nouakchott.

Il s’agit des ministres de l’enseignement fondamental et de la réforme de l’enseignement et de l’enseignement secondaire, de la formation technique et professionnelle, respectivement Adama Bocar Sonko et Mohamed Malaïnine O. Eyih.

Les deux ministres se sont rendus au collège de Toujounine 4, Nouakchott nord, Le lycée d’Arafat 2 Nouakchott sud et l’école d’application à l’école normale des instituteurs Nouakchott ouest pour se rendre compte du déroulement des examens et ont interrogé les responsables dans ces centres d’examen sur la méthodologie suivie pour la surveillance et le niveau de présence.

Dans une déclaration à la presse le ministre de l’enseignement fondamental s’est félicité des conditions dans lesquelles se déroule cet examen qui « a été préparé dans de bonnes conditions ».

Selon le ministre ce concours a été organisé pour combler le déficit en matière de professeurs et d’enseignants, dans la transparence ajoutant que les deux ministères ont voulu établir de nouvelles relations avec les contractuels basées sur l’amélioration de leurs conditions matérielles, leur formation et la formation continue.

Le ministre a ajouté que le secteur œuvre à la redynamisation de l’école normale des instituteurs et l’école normale supérieure afin de former des enseignants et des professeurs porteurs d’un projet ambitieux pour la réalisation d’une école républicaine.

Il a ajouté que le département planche actuellement sur une étude globale pour mettre à jour un fichier du personnel enseignant et redresser les disfonctionnements anormaux dont sont victimes les enseignants afin de corriger leurs situations dans le cadre des dispositions légales organisant la fonction publique et le respect de chaque fonctionnaire.

 

 

 

 

 

 

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page