Actualité

Mauritanie : quatre milliards d’ouguiyas pour développer l’agriculture

Le président mauritanien Mohamed O. Cheikh El Ghazouani a regagné Nouakchott à l’issue d’une brève visite dans la wilaya du Hodh El Gharbi où il a donné le coup d’envoi de la campagne agricole 2022-2023 depuis la moughata de Tamchekett, en annonçant une série de mesures pour une enveloppe de quatre milliards d’ouguiyas.

Ould El Ghazouani qui a voulu que cette campagne soit le début effectif sur la voie de l’autosuffisance alimentaire, a appelé à l’utilisation optimale des vastes étendues propices à l’agriculture.

Cette campagne le gouvernement l’a voulu un « levier fondamental pour atteindre l’autosuffisance, notamment dans le domaine des légumes et des céréales », avec la mise en place d’un plan pour la réhabilitation de 23 barrages et 540 digues.

Le programme prévoit également la construction de 38 digues à partir des seuils du gabion, la mise en place de 21 digues filtrantes et 34 digues rocheuses, et l’enlèvement des mauvaises herbes sur une superficie de 666 mille mètres carrés au niveau des points d’eau.

Il est également prévu de désenclaver les zones de production grâce à la construction de 65 km de pistes rurales et l’aménagement de 650 hectares de périmètres irrigués, une étude de réhabilitation de 117 km d’axes hydrauliques, une étude de réhabilitation de 40 barrages et une étude pour la construction de 5 grands barrages.

La réhabilitation du barrage de Legrayer, construit les années 50 du siècle dernier, fait partie du programme destiné à réhabiliter 28 barrages situés dans les zones agropastorales dans le cadre du contrat programme entre le gouvernement et la société nationale pour l’aménagement agricole et les travaux (SNAAT) signé en 2021.

Le coût global de la réhabilitation du barrage de Legrayer est de 69 millions d’ouguiyas pour une superficie de 130 hectares dans la zone de ce barrage dont la cuvette peut stocker 800 M3.

Dans de son discours devant les agriculteurs, lors de la cérémonie, le président mauritanien a dit que le choix de la ville de Tamchekett pour lancer la nouvelle campagne agricole, après plusieurs années de désintéressement à cette activité, a pour but de redonner la considération à l’agriculture pluviale qui a constitué historiquement un support important pour la sécurité et la souveraineté du pays.

Il a appelé à l’exploitation de toutes les surfaces disponibles pour l’agriculture pluviale près des barrages, dans les oueds et les oasis et à résoudre tous les conflits fonciers qui empêchent ou qui constituent un obstacle à l’agriculture pluviale avant de demander la mise en place de règles de cohabitation entre les agriculteurs et les éleveurs.

Ould El Ghazouani a insisté sur la nécessité de parvenir à une autosuffisance alimentaire dans ce monde où se multiplient les crises et les catastrophes sanitaires.

« Nous sommes déterminés, a ajouté le président mauritanien, à soutenir notre résilience en développant nos secteurs productifs, en atteignant l’autosuffisance et en développant le secteur agricole, irrigué et pluvial ».

Afin d’encourager les citoyens à participer à cette campagne agricole, le président Mohamed O. Cheikh El Ghazouani a révélé avoir donné des instructions au gouvernement pour prendre en charge les frais de leur transport depuis Nouakchott vers toutes les destinations du pays où ils veulent s’adonner à l’agriculture.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page