ActualitéSahel

ONU : Les groupes armés à l’origine de l’exode de milliers de personnes vers le Niger

Le haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés a révélé mercredi qu’au cours des quatre derniers mois le Niger a connu un important flot estimé à des milliers de déplacés fuyant les attaques des groupes armés au Niger, au Mali et au Burkina Faso.

Selon le rapport de HCR depuis le mois de janvier jusqu’en avril 2022, le Niger a recensé plus de 36.000 nouveaux arrivants venus du Nigéria, du Mali et du Burkina Faso à raison de 2.500 réfugiés chaque semaine.

Le représentant de l’organisation onusienne au Niger s’est inquiété de voir arriver au Niger davantage de réfugiés depuis les pays voisins où les attaques armées se sont multipliées.

Les réfugiés en provenance du Mali fuient les combats entre l’organisation de l’état islamique au Sahara (EIGS) et le mouvement pour l’indépendance de l’Azaouad (MSA) dans les régions de Gao et Ménaka.

Les réfugiés nigérians quant à eux fuient les opérations de pillages, confiscations de biens, les agressions et les enlèvements par des bandits armés dans les États de Katsina et de Sokoto, dans le nord-ouest du pays, tandis que les réfugiés du Burkina Faso sont déplacés à cause d’une insécurité persistante et généralisée.

Selon l’organisme onusien, ces déplacés, à majorité des femmes et des enfants ont besoin d’abris, d’alimentation, d’eau mais aussi de produits non alimentaires et d’accès aux services essentiels comme la santé et l’enseignement.

 

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page