Actualité

Prospection aurifère à Chegatt : des syndicats appellent les orpailleurs à évacuer la zone objet de litige

Des responsables syndicaux de l’orpaillage ont appelé mercredi leurs adhérents à se retirer de la zone objet de litige avec la société EMIRAL MINING, dans la zone de Chegatt, dans l’extrême nord-est de la Mauritanie, afin d’éviter l’affrontement avec les forces de la gendarmerie arrivées sur place.

Les responsables syndicaux ont cependant précisé qu’ils demeureront sur place jusqu’à ce que le président Ghazouani leur notifie sa décision de leur avoir retiré l’autorisation de prospection dans cette zone qui leur avait été octroyée auparavant.

Mercredi soir le gouvernement mauritanien avait appelé les orpailleurs à Chegatt au respect des lois organisant le secteur des mines, de s’abstenir de gêner les activités de la société Emiral Mining qui avait obtenu un permis de prospection aurifère dans cette zone de manière transparente.

Le porte-parole du gouvernement, Mohamed Melainine O. Eyih a affirmé que la Mauritanie disposait d’importantes ressources et qu’elle en avait besoin toutes, ajoutant qu’il y a des citoyens qui aspirent à tirer profit de ces ressources et que c’était leur droit.

Le ministre a cependant ajouté, lors de la conférence de presse hebdomadaire du gouvernement, qu’il existe des ressources qui doivent être offertes aux sociétés capables de les exploiter pour l’intérêt du peuple mauritanien.

Il a insisté sur la nécessité de ne pas gêner les travaux de la société et de respecter les lois et les instructions données par la société Maaden Mauritanie.

Ould Eyih a précisé que la présence des forces de sécurité dans la zone de Chegatt est destinée à assurer le maintien de l’ordre et pour que les choses prennent leur cours normal, affirmant que le gouvernement agira calmement et avec ouverture dans cette affaire.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page