Actualité

Condoléances de la Mauritanie après l’assassinat de la journaliste palestinienne Abou Aklé

Le gouvernement mauritanien a présenté ses condoléances mercredi après l’assassinat de la correspondante d’Al Jezira en Cisjordanie occupée, Chirine Abou Aklé par l’armée israélienne dans le camp de Jenine.

Le porte-parole du gouvernement, Mohamed Melainine O. Eyih a déclaré que le meurtre de tout journaliste est un évènement malheureux, déplorable et condamnable.

Il a ajouté que l’assassinat de la journaliste Abou Aklé ne peut être isolé des récentes agressions perpétrées en Palestine occupée, notamment pendant le mois du Ramadan s’agissant des harcèlements dont ont été victimes les fidèles dans la mosquée d’Al Aqsa.

Le ministre a rappelé que la Mauritanie avait condamné cette escalade menée par l’occupant israélien dans les territoires palestiniens.

Le ministère palestinien de la santé avait annoncé tôt dans la matinée de mercredi la mort de la journaliste palestinienne, tombée sous les balles de l’armée israélienne, au nord de la Cisjordanie, tandis que son collègue, Ali Semoudy avait été blessé au dos.

La chaîne Al Jezira avait accusé Israël d’avoir délibérément assassiné sa correspondante alors qu’elle s’apprêtait à faire un reportage depuis le camp de Jenine.

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page